Compteur Linky : pouvez-vous refuser son installation ?

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Alors que 35 millions de compteurs électriques devront être remplacés en 2021 par un compteur Linky, il ne fait pas dès à présent pas l’unanimité. Nombreuses sont les communes à ne pas souhaiter son installation, poussées par leurs administrés. Ce changement décidé par les autorités est-il possible à refuser ? Pas vraiment… On vous explique.

Le compteur Linky en quelques mots


Le compteur Linky est un compteur intelligent que les autorités souhaitent généraliser en France entière. Pourquoi ? Parce que les compteurs actuellement installés le sont depuis 1990 et qu’aujourd’hui la technologie a considérablement évolué.


Dans les faits, le compteur Linky devra informer le consommateur sur ces consommations en temps réel. Il doit donc être placé en évidence dans le logement. À la clé, théoriquement, une prise de conscience des Français quant à leurs dépenses d’électricité et donc, une réduction des consommations et des factures.

Le compteur Linky inquiète


Alors que la volonté semble louable, professionnels et particuliers s’interrogent : le compteur Linky peut-il avoir un impact sur la santé des habitants ? Dans le doute, certaines mairies encouragées par leurs administrés, ont tout bonnement décidé de passer outre l’obligation en interdisant l’installation des compteurs Linky. Elles invoquent aujourd’hui le principe de précaution au regard des potentiels risques sanitaires. Quelques communes ont complètement refusé le dispositif, à l’image de Cast et de Plouguerneau dans le Finistère.


Mais de quel risque sanitaire parlent ces communes ? Le compteur Linky serait susceptible d’émettre des radiofréquences toxiques à l’origine des ondes électromagnétiques classées dans le groupe 2B. L’OMS a affirmé que ces ondes pouvaient être possiblement cancérigènes. On comprend l’inquiétude des usagers même si la dangerosité du compteur Linky n’a en aucun cas été démontrée à ce jour.

Des poursuites pour les communes réfractaires


Mais les communes et particuliers réfractaires seront peut-être obligés de se plier. En refusant l’installation de Linky, ils s’exposent à des poursuites judiciaires de la part d’Enedis (ex-ERDF). La société a d’ailleurs déjà mandaté le tribunal administratif de Rennes pour solutionner le problème avec les deux communes du Finistère précédemment citées. L’entreprise espère obtenir gain de cause et les faire sanctionner en obligeant la mise en place du dispositif.


Le site UFC-Que-Choisir a d’ailleurs publié un article expliquant qu’il serait très difficile de refuser l’installation du compteur Linky. Le compteur électrique n’appartient en effet ni à la commune ni au particulier. Les autorités sont donc libres d’imposer un changement en faisant appel à Enedis.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers