Les 4 gratte-ciel les plus écologiques du monde

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Si les villes ne sont pas toujours un modèle de développement durable, certains architectes conscients de l’impact de la construction sur l’environnement, commencent à penser des gratte-ciel écologiques. Comment ? Où ? Partons aux quatre coins du monde pour découvrir des réalisations écologiques dans l’air du temps.

N°4 : la Tour Hearst

 

New-York, ville de gratte-ciel et du grandiose affiche sa volonté de respecter l’environnement. Pour la première fois, l’architecte Norman Foster a imaginé un gratte-ciel écologique : la Tour Hearst. Utilisation de la lumière naturelle et de la chaleur du soleil, isolation optimale, récupérateur d’eau… la construction a même été labellisée LEED (leadership in Energy and Environmental Design)


Il s’agit là de la première construction écologique de la Grosse Pomme.

N°3 : le building Carpe Diem


Autre construction LEED, le building Carpe Diem situé au cœur de la Défense à Paris. Au total, le gratte-ciel réunit 47 000m² de bureaux sur 166 mètres de hauteur et accueillera à terme 3 000 personnes. Menée par l’architecte Robert Arthur Morton Stern, la construction de ce bâtiment modèle aura nécessité quatre années (2010-2013).

N°2 : la Pearl River Tower de Guangzhou


A la seconde place des gratte-ciel les plus écologiques du monde, se trouve la Pearl River Tower de Guangzhou. Pour l’admirer, direction la Chine. Edifiée par les architectes Skidmore, Owings et Merrill, cette tour à énergie positive consomme moins d’énergie qu’elle n’en produit. Les 200 000m² de superficie et les 310 mètres de hauteur du bâtiment sont alimentés par une façade photovoltaïque et des éoliennes.

N°1 : la tour rotative de Dubaï


Enfin, la tour rotative de Dubaï est considérée comme le gratte-ciel le plus écologique au monde. Recouverte de plaques photovoltaïques et d’éoliennes, elle se suffit également en énergie. La Dynamic Tower est l’œuvre de l’architecte David Fisher qui a imaginé un édifice capable de tourner sur lui-même pour suivre et capter le soleil. Cet astucieux système permet de produire suffisamment d’énergie pour alimenter la tour en énergie mais également les cinq autres bâtiments à proximité.


Si ces réalisations écologiques et architecturales sont à la fois rares et spectaculaires aujourd’hui, il y a fort à parier que les années à venir amèneront d’autres projets de ce genre. A l’heure où les préoccupations environnementales sont fortes, acteurs de la construction comme architectes n’ont d’autres choix que de suivre la mouvance.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers