Immobilier écologique de demain : Milan accueille un « immeuble-forêt »

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Toujours plus loin, toujours plus haut, les préoccupations environnementales actuelles poussent la recherche d’un immobilier écologique et économique à l’innovation. Et novateur, on peut dire que Stefano Boeri l’est en livrant son « immeuble-forêt » au cœur de Milan. Façades et balcons se parent d’un hectare de végétation alors que des papillons volettent tranquillement sur les lieux. Présentation d’un bâtiment exceptionnel.

Immobilier écologique ou comment faire venir la campagne en ville


Milan, ville urbaine, grande citadine aux contours grisés par la pollution et les modes de vie éloignés des préoccupations environnementales. La ville italienne ne fait pas exception, la donne est la même dans toutes les moyennes et grandes villes du monde. Alors, pour rétablir un semblant de diversité, l’architecte Stefani Boeri s’est lancé un défi : construire un immeuble-forêt, lien fort entre la ville et le monde naturel.


Son projet a mûri pour finalement sortir de terre en décembre 2014. « Le Bosco Verticale », en français le « Bois Vertical » a nécessité cinq années de construction et un investissement de 65 millions d’euros. Les fondations à peine posées, les acheteurs se sont précipités sur ce projet inégalable, devenant propriétaire pour des montants compris entre 665 000 et 2 millions d’euros.

Le Bosco Verticale de Milano


Pourquoi targue-t-on la réalisation de Stefano Boeri d’être si exceptionnelle ? Parce qu’elle intègre non moins d’un hectare de forêt. Sur les tours de 80 et 112 mètres du projet courent 11 000 plantes, 900 arbres et 5 000 arbustes. Et comme tout est fait dans le respect de l’environnement mais aussi des habitants, l’architecte à évincer l’allergisante ambroisie pour planter des oliviers, des hêtres, des frênes… Les végétaux assurent bien évidemment une mission de dépollution quand les pruniers, cerisiers et autres arbres fruitiers déclinent une esthétique bien pensée au gré de la floraison de leurs fleurs printanière.


Impasse sur certaines règles de construction


Un projet immobilier écologique qui a demandé quelques exceptions de construction. Ainsi, terrasses et balcons, avec leurs 3,5 mètres de profondeur sont plus larges qu’à l’habitude. Les soutenants des bâtiments sont également renforcés avec de l’acier pour pouvoir supporter le poids des végétaux.


Pour finir, Stefano Boeri a travaillé en partenariat avec des botanistes dans un souci permanent de respect de l’environnement. Sur les façades de l’immeuble-forêt, on peut désormais voir voler papillons, coccinelles et chauve-souris alors qu’un savant système d’irrigation automatique a été installé.


Une réalisation étonnante de bout en bout !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers