Découvrez toutes nos offres promotionnelles disponibles jusqu'au 9 Novembre !!! Découvrir les Offres
Menu

Prix de l'immobilier : quelles tendances dans les grandes villes ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La tant attendue baisse des prix de l’immobilier dans les grandes villes n’a finalement pas (ou peu) eu lieu. Stagnant tout au plus, les tarifs de la pierre ont même suivi la courbe contraire ces derniers mois et ce malgré la crise sanitaire. La progression nationale est ainsi de +6,8% en moyenne sur douze mois selon les derniers chiffres du baromètre LPI Se Loger donné à fin juillet. Si l’actualité immobilière peut paraître maussade pour les acheteurs, elle reste pourtant une bonne nouvelle : le marché immobilier est en pleine forme, il réunit toutes les conditions pour se développer pleinement et assurer aux acquéreurs de belles opérations et/ou une plus-value dans quelques années. À bonne entendeur !

Zoom sur les prix de l’immobilier en France

Tour d’horizon chiffré des prix de l’immobilier au niveau national ces derniers mois pour vous donner une idée des mouvements observés. Au mois de juillet, les tarifs des appartements ont progressé de +3%. En trois mois, cette hausse est de +3,1%. Des pourcentages qui traduisent une augmentation soutenue après un très léger ralentissement au cours du printemps. Autre donnée intéressante, toutes les typologies d’appartements sont concernées par cette progression du petit studio au grand T5 familial en passant par le T1, le T2, le T3 et le T4. Seule différence, les T6 affichent des tarifs stables depuis le printemps.


En une année, les prix de l’immobilier ont donc progressé de +6,8% contre +4,2% au mois de juillet 2020 et +3,6% au mois de juillet 2019.
A contrario, les idées reçues qui veulent que les maisons soient aujourd’hui le graal sont démenties. Le prix des maisons en France entière est en recul de -1,2% sur 12 mois, à l’identique du printemps 2015 caractérisé par des incertitudes liées à une politique du logement mouvante, contexte qui a profondément changé aujourd’hui. Et toutes les superficies, de la plus petite à la plus grande maison sont impactées par cette évolution. Mais après plus de six mois de baisse, la tendance semble plus favorable pour les maisons et villas. En trois mois, les tarifs ont ainsi progressé de +0,4%.

Les chiffres clés de l’immobilier en août 2021

Si vous êtes friand de données chiffrées, voici ce que vous devez retenir en cette fin d’été selon le dernier baromètre LPI SeLoger :


-Le prix de l’immobilier moyen en France est de 3 464€ par m².
-La marge de négociation moyenne en France est de 3,6%.
-Les prix de l’immobilier au m² ont progressé de +2% en trois mois en France.
-L’évolution en rythme trimestriel glissant est de -14,5% pour le volume de transactions.

Quelles évolutions du côté des prix de l’immobilier neuf en France ?

Il est un marché plus spécifique, celui de l’immobilier neuf. La hausse des tarifs dans ce secteur s’est tarie mois après mois pour s’établir à +2,9% sur un an en juillet 2021 contre +4,1% sur la même période l’an dernier.


Du côté des maisons neuves, la diminution est plus marquée avec -8% en juillet et sur les trois derniers mois et -4,5% sur un an. L’an dernier et sur la même durée, ils augmentaient de +2,9%. Quant aux appartements neufs, les prix de l’immobilier progressent plus rapidement. Ils sont en hausse de +4,5% sur un an et de +1,2% sur trois mois. Des augmentations d’une telle ampleur avaient déjà été observées en début d’année 2012, lorsque le marché de l’immobilier neuf était au top de sa forme.

Immobilier neuf VS immobilier ancien

Il est intéressant de prendre connaissance du comparatif immobilier neuf VS immobilier ancien. Mais gardez cependant en tête que si les tarifs du neuf semblent à première vue plus élevés, la différence avec la pierre ancienne se résorbe rapidement en considérant les nombreux avantages de l’immobilier neuf, financiers ou non. Selon le dernier baromètre LPI SeLoger toujours :


-Le prix moyen de l’immobilier ancien signé est affiché à 3 464€ par m² contre 4 361€ pour l’immobilier neuf.
-Le prix moyen des maisons anciennes signées est affiché à 2 888€ par m² contre 2 156€ pour les maisons neuves.
-Le prix moyen des appartements anciens signés est affiché à 4 024€ par m² contre 5 228€ pour les appartements recensés au sein d’un programme immobilier neuf.

Quelles tendances pour les prix de l’immobilier dans les grandes villes de France

Les tarifs donnés dans les lignes précédentes sont considérés au niveau national. Il est donc judicieux de s’attacher uniquement aux prix de l’immobilier présentés dans les grandes villes de France, à savoir celles de plus de 100 000 habitants. Parmi celles-ci, plus de 85% des localités affichent une hausse des montants égale ou supérieure à 5% sur une année. Ce pourcentage est de 70% des villes de plus de 50 000 habitants. Petit retour en arrière, à la même période l’an dernier, ces pourcentages étaient respectivement de 68% et 56%.


Et ces 5% sont un minimum. Dans certaines villes, les prix de l’immobilier ont progressé de 15% ou plus. C’est le cas par exemple de Vannes, de Tourcoing, de Metz, de Maisons-Alfort, de Clamart, d’Aubervilliers et d’Angers. Des localités dont les prix de l’immobilier sont encore accessibles, à savoir entre 2 000 et 2 500€ par m² ont elles aussi observé une augmentation importante comme Evreux, Poitiers et Laval.


Plus généralement, les grandes et moyennes villes de France ne présentent aucun signe de ralentissement, tout au plus de stabilité.
Enfin, même si Paris semble déjà avoir atteint des sommets avec 16 arrondissements au-dessus des 10 000€ par m², les prix de l’immobilier signés dans la capitale ont progressé de +2,3% en un mois et de +6,7% en un an. Ce pourcentage était de +5,2% à la même période l’an passé.


Zoom sur les prix de l’immobilier en France en chiffres


Voici les prix de l’immobilier ville par ville selon les sources précédemment données :


-11 448€ par m² à Paris.
-5 510€ par m² à Lyon.
-5 097€ par m² à Bordeaux.
-4 579€ par m² à Nice.
-4 308€ par m² à Nantes.
-4 065€ par m² à Strasbourg.
-4 221€ par m² à Rennes.
-3 762€ par m² à Toulouse.
-3 719€ par m² à Lille.
-3 439€ par m² à Montpellier.
-3 290€ par m² à Marseille.
-2 963€ par m² à Reims.
-2 817€ par m² à Grenoble.
-2 723€ par m² à Toulon.
-2 233€ par m² à Le Havre.
-1 473€ par m² à Saint-Étienne.

Quelle marge de négociation espérer pour votre futur logement ?

Dans le cas d’un bien ancien, vous serez certainement tenté de négocier le prix affiché. Ainsi, les marges de négociation sont établies à 3,6% en moyenne en France entière. Du côté des maisons, ce pourcentage est de 3,7% en juillet. Évidemment, ces moyennes appellent une prise en compte des spécificités de chaque territoire. Ainsi, du côté des maisons, la marge de négociation est relevée en dessous de la barre des 3% dans les régions les plus demandées comme la région Rhône-Alpes et la région Midi-Pyrénées. A contrario, en Bourgogne, dans le Limousin ou en Franche-Comté, le pourcentage dépasse les 5%.


Pour les appartements, la marge de négociation moyenne est de 3,5%. Elle descend à moins de 3% en Bretagne, en Bourgogne, en Ile-de-France, en Basse-Normandie, en Rhône-Alpes, en Poitou-Charentes et dans le Midi-Pyrénées.


Voici les marges de négociation auxquelles vous pouvez prétendre en fonction de la région visée :


-5,8% pour une maison et 4,3% pour un appartement en Franche-Comté.
-5,7% pour une maison et NC pour un appartement dans le Limousin.
-4,7% pour une maison et 3,5% pour un appartement en Aquitaine.
-4,5% pour une maison et 3,4% pour un appartement en Alsace.
-4,5% pour une maison et 2,5% pour un appartement en Poitou-Charentes.
-4,1% pour une maison et 4,5% pour un appartement dans le Nord-Pas-de-Calais.
-3,9% pour une maison et 4,2% pour un appartement en Champagne-Ardenne.
-3,8% pour une maison et 5,1% pour un appartement en Auvergne.
-3,7% pour une maison et 3,9% pour un appartement en Haute-Normandie.
-3,7% pour une maison et 5,1% pour un appartement en Languedoc-Roussillon.
-3,4% pour une maison et 2,9% pour un appartement en Ile-de-France.
-3,2% pour une maison et 5,4% pour un appartement en PACA.
-3,1% pour une maison et 3,5% pour un appartement en Picardie.
-3% pour une maison et 2,2% pour un appartement en Midi-Pyrénées.
-2,4% pour une maison et 2,5% pour un appartement en Rhône-Alpes.


Données chiffrées à l’appui, comment allez-vous orienter votre projet d’achat ? Pour votre résidence principale ou votre investissement locatif, faites-vous accompagner de A à Z. Contactez les experts Médicis Immobilier Neuf !

 


Sources chiffrées : Baromètre LPI SeLoger août 2021

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
421 avis clients