Charges de copropriété : 12% des revenus des Français

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Après l’acquisition de votre bien, en plus de votre éventuel crédit et des charges courantes, vous aurez à vous acquitter des charges de la copropriété si le logement est collectif. Ces charges correspondent à des montants fixes (ou presque) pour le fonctionnement de l’ascenseur, l’entretien, le gardien ou encore les honoraires de gestion du syndic de copropriété sans oublier le chauffage s’il n’est pas individuel. En moyenne, ces charges correspondent à 12% du revenu pour un ménage. Il existe évidemment de fortes disparités selon le type de bien, sa superficie et sa géolocalisation.

Les principaux postes de dépenses des charges de copropriétés


Dans l’ordre c’est le chauffage qui vous coûtera le plus cher en moyenne. En effet, selon une étude menée par l’observatoire des charges de copropriété, le chauffage coûte en moyenne 13.3€ par m2 à un copropriétaire. Le podium des dépenses est ensuite complété par le gardiennage (9,7€/m2) et l’entretien (7,9€/m2). À ces charges « courantes » s’ajoutent bien souvent des charges dites exceptionnelles après quelques années d’usure. Les travaux effectués dans les parties communes par exemple sont à la charge des copropriétaires. Il peut s’agir notamment des ravalements de façade, des travaux de remplacement du chauffe-eau collectif... Ces travaux sont souvent coûteux et doivent être votés en assemblée générale pour être validés. Comme il s’agit de sommes importantes, 21% des copropriétaires sont obligés de souscrire à un emprunt pour les régler.

Aussi, le coût de ces charges varie bien souvent d’une ville à l’autre. En effet, à Paris ces charges s’élèvent à 40€ par m2, la deuxième marche est occupée par Nice avec une moyennes 20% moins élevée. Pour la ville de Lille qui est pourtant la 3ème ville la plus chère en termes de charges de copropriété, elles s’élèvent à 25€ par m2 soit quasiment moitié moins qu’à Paris. 

Comment faire baisser ses charges de copropriété ?


Il n’existe pas de solution miracle pour faire baisser les charges de copropriétés, en revanche des solutions existent pour les diminuer ou tout du moins les maitriser. Selon les professionnels du secteur, elles pourraient être 10% moins élevées en moyenne en suivant simplement certaines recommandations.

Comparez ! C’est le premier conseil que l’on peut donner. Faites jouer la concurrence entre les différents syndics et demandez plusieurs devis aux prestataires que vous voulez faire intervenir dans votre immeuble pour gérer les charges courantes telles que l’entretien de l’ascenseur, le ménage etc.
 
Certains contrats de charges courantes concernent un entretien effectué ponctuellement. Vérifiez donc s’il ne serait pas plus intéressant de faire appel à un prestataire occasionnellement.

Pour les charges d’énergie, vous pouvez procéder à des travaux de rénovation pour utiliser des méthodes moins coûteuses. Ces rénovations peuvent prétendre à des crédits d’impôt financés par l’État. Aussi, étudiez votre fournisseur d’énergie pour voir si vous trouvez moins cher ailleurs. Diminuer le niveau de chauffage si cela est possible : en le baissant d’un degré vous pourrez économiser jusqu’à 7% sur votre facture finale.
 
Si la majorité des Français trouvent que leurs charges de copropriété sont trop élevées, 71% d’entre eux en sont satisfaits. 12% du revenu moyen soit 387€/mois, c’est une somme à prendre en compte si vous êtes dans un processus d’acquisition. Evidemment, si vous investissez dans des logements aux dernières normes énergétiques, la facture sera beaucoup moins salée. Quoi qu’il en soit il existe des gestes simples comme la comparaison des prestataires pour faire baisser d’environ 10% ce poste coûteux de dépense.

Et vous, à combien s’élèvent vos charges de copropriété ? Dites-le-nous en commentaire !
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers