Le nouvel Impôt sur La Fortune coûtera 3,2 milliards à l’État

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

C’était l’une des promesses fortes de la campagne d’Emmanuel Macron : le remplacement de l’Impôt sur la Fortune au profit de l’Impôt sur la Rente Immobilière. Cette modification va permettre à de nombreux contribuables de ne plus payer cet impôt chaque année. Au total, les redevables vont même être 40% de moins à devoir s’en acquitter. Explications sur la forme et sur le fond.

La fin de l’Impôt sur la Fortune


Le projet de loi de finances 2018 l’a acté, l’Impôt sur la Fortune sera bien remplacé par l’Impôt sur la Fortune Immobilière, abrégé IFI. Dans quel but ? Faire en sorte que seules les valeurs immobilières soient imposables pour relancer l’investissement. Les placements financiers, les valeurs mobilières ou encore l’épargne ne seront ainsi plus imposables.


Une mesure qui devrait rapporter 850 millions d’euros au gouvernement, soit 3,2 milliards d’euros de moins que les recettes engendrées par l’Impôt sur la Fortune. « On a aujourd'hui 330 000 redevables de l'ISF pour une recette de 4,1 milliards d'euros », a expliqué le ministre de l’Économie. La mise en place de l’IFI « devrait diminuer d'environ 40 % » le nombre de redevables, soit environ 150 000 personnes, a encore ajouté Bruno Lemaire.

Les barèmes ne changent pas


Si un vrai bouleversement est à prévoir avec l’IFI, les barèmes appliqués pour l’Impôt sur la Fortune ne seront pas modifiés. Le seuil de l’impôt restera donc fixé à 1,3 million d’euros. Il sera composé de six tranches d’imposition différentes, auxquelles des taux variant de 0 à 1,5% seront appliqués.


Bonne nouvelle, l’abattement de 30% pour la résidence principale sera maintenu, tout comme le plafonnement de l’impôt ou encore l’ISF-don.


Il semblerait donc que la quasi-totalité des redevables actuels de l’Impôt sur la Fortune sera gagnante. En effet, 40% de contribuables ne payeront plus l’ISF, quand ceux qui y seront encore assujettis devraient voir le montant diminuer grâce à la baisse de leur tranche marginale d’imposition.


Une mesure prise et appliquée par le gouvernement qui fait débat depuis plusieurs semaines. L’Exécutif est en effet taxé par les détracteurs de faire des cadeaux aux plus riches alors que d’autres, défenseurs de ce changement, affirment qu’il sera bénéfique pour le pays. L’argent non versé par les contribuables au titre d’Impôt sur la Fortune pourrait en effet être réinvesti dans l’économie globale française et, donc, devenir un moteur de dynamisme. Des suppositions à vérifier lors de l’application de la mesure. À suivre donc…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers