Logement étudiant : mode d'emploi pour s'installer sans rien oublier

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Octobre est une période prisée pour s’installer dans un logement étudiant, rentrée tardive oblige. Mais avant de franchir la porte de votre appartement, nous vous proposons une petite check-list pour ne rien oublier. Entre demande d’aides au logement, souscription d’assurance en passant par les nécessaires déclarations de changement d’adresse, mode d’emploi.

Logement étudiant et coups de pouce financiers


Si vous entrez pour la première fois dans votre logement étudiant, vous n’êtes peut-être pas au courant des aides financières qui peuvent être accordées. APL ou ALS, ne passez pas à côté. D’autant qu’il est parfois difficile de concilier paiement du loyer, études et vie étudiante. Alors de quelques dizaines à quelques centaines d’euros, ces aides sont toujours les bienvenues.

Pour profiter de vos droits au logement, vous devez vous tourner vers la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) qui, en fonction de votre situation, vous verse l’APL (Aide Personnalisée au Logement) ou l’ALS (Allocation de Logement à Caractère Social). Pour en profiter et demander une étude de votre dossier, rendez-vous sur le site de la CAF pour remplir quelques documents numérisés.

Bon à savoir : attention, une fois votre dossier validé, l’aide au logement est très souvent versée un mois à un mois et demi après le premier mois passé dans votre logement étudiant. Ne soyez pas étonné et anticipez !

Un dépôt de garantie pour votre logement étudiant


Pour louer un logement étudiant, un dépôt de garantie est quasiment systématiquement demandé. Il permet de rassurer le propriétaire en cas de dégradations ou de loyers impayés. Mais là encore, il n’est pas toujours facile d’assumer des centaines d’euros de dépôt de garantie ainsi qu’un premier loyer. Certains dispositifs peuvent alors prendre le relais tel que le Loca-Pass ou la garantie Visale.

Bon à savoir : vous êtes en alternance dans le secteur privé non agricole ? Vous avez moins de 30 ans ? Vous pouvez peut-être bénéficier de l’aide mobili-jeune. Un dispositif qui permet de percevoir jusqu’à 100€ par mois.

Un logement étudiant bien assuré


Quand vous louez un logement étudiant vous devez nécessairement souscrire une assurance habitation. En cas de problème, elle couvre les dommages liés au vol, aux dégâts des eaux et aux incendies. Ne jouez pas avec le feu ! Souscrivez votre assurance habitation dès votre premier jour de location.

Bon à savoir : certaines compagnies sont spécialisées dans l’assurance des logements étudiants et proposent des contrats adaptés aux petites bourses.

Communiquer l’adresse de votre logement étudiant


Si vous n’informez pas les différents organismes de votre nouvelle localisation, plus personne ne pourra vous trouver ! Vous pouvez ainsi vous rendre à la poste pour demander la redirection de votre courrier pendant 6 à 12 mois. Cela vous laisse ensuite le temps de prévenir tous les organismes auxquels vous êtes rattachés tels que le Pôle Emploi, la CAF ou la CPAM.

Bon à savoir : vous pouvez informer simultanément tous les organismes de votre changement d’adresse via le site service-public.fr.

Limiter les dépenses pour votre logement étudiant


Un logement étudiant est par définition un logement dans lequel on ne reste pas (très) longtemps et/ou qui sera soumis au passage des amis, à quelques soirées arrosées… il est donc préférable de ne pas gaspiller trop d’argent pour le meubler. Les bourses aux meubles, Leboncoin, les petites annonces des voisins… sont autant de bons plans pour meubler à moindre coût.

Bon à savoir : si vous avez pour projet de rester entre un et dix mois dans votre logement étudiant, optez pour un appartement meublé pour profiter du bail mobilité.

Vous avez déjà loué un logement étudiant ? Quels sont vos indispensables bons plans ? 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers