Viabilisation d’un terrain : démarches et coût à prévoir

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Pour construire une maison, la viabilisation d’un terrain est obligatoire. Cette action appelle plusieurs démarches et un coût plus ou moins important en fonction des critères de raccordement. Mode d’emploi pour ne pas vous tromper.

Qu’est-ce que la viabilisation d’un terrain ?


Si vous avez décidé d’acheter un terrain pour faire construire votre maison, vous devez vous assurer qu’il est viabilisé. Si ce n’est pas le cas, il vous incombe de le faire. En pratique, la viabilisation d’un terrain consiste à le raccorder à tous les réseaux donc vous aurez besoin dans votre futur chez vous. Il s’agit donc du réseau d’eau, d’électricité, de téléphone, de gaz et de l’assainissement.

Ce raccordement doit être effectué par un professionnel. Les travaux dépendront de l’étendue de votre parcelle et de sa situation géographique. Le laps de temps demandé pour une viabilisation complète s’explique par la nécessité de s’adresser à de nombreux interlocuteurs (entre deux et trois mois en moyenne). Chaque réseau est en effet géré par une entité différente. Certains demandent même des autorisations et démarches auprès de la mairie de votre commune.

Avant de viabiliser, démarchez !


Une viabilisation passe nécessairement par quelques démarches auprès de la mairie :


• Consulter le Plan local d’urbanisme (PLU) pour vérifier que la parcelle est constructible,
• Obtenir un certificat local d’urbanisme qui recense les modalités de viabilisation d’un terrain.

Les éléments qui font grimper le prix de la viabilisation d’un terrain


Nous le disions, le coût de la viabilisation d’un terrain dépend de différents éléments :


• La distance qui sépare les réseaux de la parcelle. Plus le terrain est loin plus le coût de la viabilisation est élevé. En cas d’éloignement vraiment important, le coût peut être multiplié par 4 ou 5 !
• La distance entre les limites du terrain et la situation de la maison
• La nature du terrain préalablement déterminée par une étude des sols
• L’existence de canalisations déjà implantées

Quel montant chiffré pour la viabilisation d’un terrain ?


S’il est très difficile de définir avec certitude le coût de la viabilisation d’un terrain sans étude chiffrée, le montant a tendance à osciller entre 5 000 et 15 000 euros en fonction des critères précédemment cités.


Comptez 5 000 euros pour une parcelle située dans un secteur déjà résidentiel et bien relié aux réseaux et 15 000 euros pour un terrain beaucoup plus éloigné et sans voisinage immédiat. Un coût identique est à prévoir pour une parcelle difficile d’accès.


Bon à savoir : généralement, plus le prix de base d’un terrain est attractif, plus la viabilisation sera coûteuse. La bonne affaire de départ n’en est finalement pas toujours une.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers