Copropriété : terrasse, balcon, quels sont les droits du copropriétaire pour l’aménager ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Un petit balcon, une jolie terrasse, une loggia cosy, ce seul espace est souvent gage de bons moments au printemps et en été. Mais en copropriété, vous ne pouvez pas l’aménager comme bon vous semble. Certaines règles et obligations doivent impérativement être respectées.

Quel type de plantations pour un espace extérieur en copropriété ?


Les règles d’aménagement de l’espace sont définies par le règlement de copropriété. Il suffit donc, pour le copropriétaire, de s’y référer. Si vous avez le droit de fleurir votre espace extérieur selon vos goûts, il faut cependant faire attention à l’harmonie de la copropriété et au respect du voisinage :


• Les pots et jardinières sont installés en intérieur de balustrades pour des raisons de sécurité.
• Les plantes doivent être arrosées avec un arrosoir pour éviter d’inonder le voisin.
• Les plantes grimpantes sont généralement autorisées. Préférez utiliser un treillage ou des tuteurs pour ne pas envahir vos voisins ou abîmer la façade.
• Les plantes doivent être taillées régulièrement.
• Les fleurs trop odorantes sont à éviter pour ne pas gêner les voisins.
• Les plantes trop envahissantes sont à bannir tout comme les plantes toxiques.


Bon à savoir : il est demandé au copropriétaire de respecter les règles de sécurité, de respect du voisinage et de conformité à l’aspect extérieur du bâtiment. Pour le reste, chacun est libre de faire pousser les végétaux qu’il souhaite sur son espace extérieur.

Véranda, barbecue… quid des équipements plus imposants


Faire des grillades en été est rarement interdit par la copropriété, tout comme installer un revêtement de sol. Mais là encore, le respect de certaines règles s’impose.


Si vous souhaitez utiliser un barbecue, consultez le règlement de copropriété pour vous assurer qu’il est autorisé. Si vous en avez le droit, optez pour un appareil électrique. Le charbon de bois et le gaz sont en effet dangereux pour la copropriété (risque d’incendie). Enfin, veillez toujours à respecter vos voisins et à ne pas abîmer la façade par exemple, lors de l’utilisation de votre barbecue.


Le cas de la véranda est plus compliqué. Qui n’a pas rêvé de fermer une loggia pour en faire un espace à vivre supplémentaire ? Mais il vous faut, au préalable, obtenir l’autorisation du syndic, de l’architecte de la copropriété puis faire voter votre projet en Assemblée Générale. Si la véranda a une superficie de plus de 20m², un permis de construire sera demandé.


Pour vous cacher du voisinage, vous pouvez utiliser des brise-vues, des canisses… mais attention à leur hauteur. Si ces équipements cachent la luminosité des voisins, voire les privent d’ensoleillement, le syndic pourra vous les faire supprimer.


Enfin, si vous souhaitez changer le revêtement de sol de votre espace extérieur, rien ne vous en empêche si les règles préalablement énoncées sont respectées. Vous pouvez ainsi opter pour des caillebotis, du gazon synthétique.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers