Immobilier : 6 façons de réduire ses impôts en 2017

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Pour construire un patrimoine rentable et durable, nombreux sont les particuliers à se tourner vers la pierre. Valeur refuge, elle permet également de réduire ses impôts à l’aide d’un dispositif fiscal adapté à la situation de chaque investisseur. Il en existe sept. On vous explique.

Réduire ses impôts en investissant dans l’immobilier neuf


C’est LE dispositif phare sur le marché locatif. La loi Pinel a succédé à la loi Duflot depuis le 1er janvier 2014. Elle permet d’investir dans l’immobilier neuf tout en bénéficiant d’une réduction d’impôts modulable de 12, 18 ou 21% en fonction de la durée de location obligatoire choisie de 6, 9 ou 12 ans. Ce pourcentage de défiscalisation est calculé sur un maximum de 300 000 euros et permet donc d’espérer 36 000, 54 000 ou 63 000 euros en fonction de votre cas.


La loi Pinel appelle cependant quelques obligations à connaître et respecter. Pour louer son bien, le propriétaire devra choisir soigneusement son locataire. Les ressources de ce dernier ne devront pas dépasser un plafond fixé en fonction de la zone géographique du bien. Le loyer possiblement demandé est également plafonné selon le secteur. Avantage à souligner : la loi Pinel autorise la location à un membre de sa famille, ascendant ou descendant.

Une résidence de services pour déléguer la gestion locative


Si vous voulez investir mais que vous avez peu de temps pour vous occuper de votre achat et de sa gestion locative quotidienne, vous pouvez investir dans une résidence de services neuve. Le dispositif Censi-Bouvard permet de réduire ses impôts sur neuf ans sur un montant maximal de 300 000 euros. Le pourcentage de défiscalisation accordé est ici de 11% soit 3 666 euros par année. Il est également possible de récupérer la TVA versée lors de l’achat immobilier.


L’avantage majeur de ce dispositif est, comme nous le disions, la délégation de la gestion locative. Un bail commercial est en effet signé avec un gestionnaire qui s’occupe de tout : recherche et mise en place du locataire, gestion quotidienne, redistribution des loyers au propriétaire…

Des travaux pour réduire ses impôts


Après le neuf, l’ancien. Si vous achetez un bien, que vous réalisez des travaux puis que vous le louez vide, vous pouvez prétendre au régime fiscal des revenus fonciers. Aux loyers déclarés il est alors possible de retrancher les travaux effectués. Si le solde est négatif, il y a déficit foncier. Il est déductible de vos revenus globaux pour un montant maximum de 10 700 euros.

Réduire ses impôts avec le dispositif Borloo


Dans l’ancien toujours, vous pouvez louer un bien sous le régime fiscal des revenus fonciers. Si vous avez acquis votre logement sous le sceau du dispositif Borloo, vous profitez d’un abattement allant de 30 à 70% sur les loyers déclarés. Pour bénéficier de ces avantages, le bailleur doit respecter des plafonds de loyers et choisir ses locataires en fonction de leurs ressources. Le bien est ensuite loué pendant six ans minimum ou neuf ans dans le cas d’une location sociale. Il est également possible de signer une convention avec l’Anah (Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat). Le dispositif Borloo fait figure d’investissement citoyen puisqu’il permet de réduire ses impôts tout en louant à des foyers aux modestes revenus.

Rénover avec la loi Malraux


Pour profiter des avantages de la loi Malraux, le bien acheté doit être situé dans une ZPPAUP (Zone de protection du patrimoine architectural et paysager) ou dans un secteur sauvegardé. Il est ensuite entièrement rénové sous les directives d’un architecte des Bâtiments de France. Une fois rénové, le logement est loué pendant au moins neuf années et permet au propriétaire de bénéficier d’une défiscalisation de 30% du montant des travaux en secteur sauvegardé et de 22% en ZZPAUP (sur un maximum de 100 000 euros).

Réduire ses impôts avec un monument historique


Acheter un logement classé monument historique ou appartenant à l’inventaire des monuments historiques permet de profiter de certains avantages. Mais il faut, dans un premier temps, le rénover de fond en comble. Une fois la restauration terminée, le bien est loué et le prix d’achat, les intérêts de l’emprunt et le montant des travaux sont déduits des loyers. Les droits de succession sont également exonérés.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers