Menu

Urbanisme et environnement : quelle compatibilité dans la ville intelligente ?

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Allier urbanisme et environnement est un vrai défi dans la ville intelligente. Un défi qu’il est indispensable de relever pour la Smart City. Nous assistons ainsi à l’émergence de stratégies d’urbanisme territoriales qui visent plusieurs objectifs comme protéger les zones à risque, contourner pour pallier l’étalement urbain, limiter l’artificialisation des sols… Dans les communes comme dans les intercommunalités, les décideurs locaux sont à l’œuvre. Mais si des mesures sont prises, sont-elles vraiment efficaces ? Est-il réellement possible d’allier environnement et urbanisme sur les court, moyen et long termes ? Zoom sur un chemin emprunté depuis quelques années déjà, avec plus ou moins de maladresse dans certains cas.

Développement durable et urbanisme au cœur de la ville intelligente

Alors que l’on a tendance à penser la ville intelligente comme une cité très urbanisée, la Smart City comme une localité bardée de nouvelles technologies, l’idée même d’une stratégie d’urbanisme corrélée avec le développement durable devient vite floue pour l’esprit. Et pourtant, faire rimer environnement et développement est essentiel. Une ville qui s’engage dans cette voie parvient progressivement et considérablement à réduire son impact environnemental en prenant part à la transition écologique. D’ailleurs, nombreuses sont les villes qui sont impliquées dans ce mouvement vertueux et mènent des actions pour limiter leurs émissions de carbone. À la clé, une planète préservée et un réchauffement climatique en partie enrayé. Pour y parvenir, toutes les solutions sont à étudier, principalement du côté de la mobilité et de l’énergie, deux activités très génératrices de gaz à effet de serre. Le bâtiment est en effet le premier poste polluant dans la ville intelligente. L’impact des programmes immobiliers neufs qui sortent de terre est ainsi scruté à la loupe et les projets urbains pensés pour influencer le moins possible leur environnement urbain.


Énergie, mobilité, tout peut être envisagé. Mais en ville, c’est bel et bien le secteur du bâtiment qui est à ce jour le plus émetteur de gaz à effet de serre. Il convient donc d’être particulièrement vigilant quant aux conséquences des nouveaux projets urbains.

Comment allier concrètement environnement et urbanisme dans la ville intelligente ?

Si les villes sont dans certains cas soumises aux décisions politiques nationales, en matière d’urbanisme et de développement urbain, elles sont plus libres que les États. Mais les décisions restent lourdes de sens et il est nécessaire pour les décideurs locaux de peser et de comprendre en détails les enjeux du développement durable en milieu urbain, de manière globale mais également de manière spécifique à leur territoire. Sans quoi, l’approche environnementale devient rapidement bancale. En ce sens, quelles sont les mesures concrètes que les villes peuvent prendre pour une intégration de la dimension environnementale dans la politique d’aménagement urbain :


- L’intégration de l’environnement dans le PLU, Plan Local d’Urbanisme de la ville intelligente. Le PLU est une vraie trame détaillée lorsqu’il s’agit de prévoir les projets urbains d’une cité pour les prochaines années. Ce document met en avant les projets d’aménagements urbains et définit le potentiel d’artificialisation des sols d’un territoire. Dans ce document d’urbanisme clé, il est donc tout à fait possible d’intégrer la dimension environnementale, il s’agit même d’une démarche indispensable pour cheminer vers une ville durable, responsable et résiliente. Les PLU mettent donc de plus en plus l’accent sur la protection des espaces naturels, agricoles et forestiers mais aussi sur la limitation de l’artificialisation des sols. Autre élément souvent présent, la reconversion des friches urbaines en espaces naturels pour réduire l’impact carbone des villes intelligentes et préserver (ou recréer) les écosystèmes dans la cité.


- La méthodologie de l’Approche Environnementale de l’Urbanisme a été pensée il y a quelques années par l’ADEME. Cette méthodologie est bien nommée Approche Environnementale de l’Urbanisme 2. Elle est destinée aux collectivités pour mener à bien leurs projets d’aménagement urbain et peut aider à élaborer les documents de planification urbaine, PLU en tête mais également pour le SCoT ou Schéma de Cohérence Territoriale. Le dessein de l’Approche Environnementale de l’Urbanisme de l’ADEME est de mettre la qualité environnementale au cœur de toutes les actions urbaines tout en faisant émerger des projets durables, respectueux des spécificités du territoire et vecteurs d’une haute qualité de vie pour les citadins. Cette méthodologie est déclinée en quatre étapes à savoir la vision, l’ambition, la transcription et la concrétisation.


- S’engager dans des démarches de villes durables pour les villes intelligentes permet de dessiner cette alliance environnement/urbanisme. Nombreuses sont celles qui sont soutenues par le Ministère de la Transition Écologique à l’image de la Démarche EcoQuartier ou de la démarche EcoCités. Via ces actions, la ville se développe tout en intégrant les différentes problématiques liées à la biodiversité, à la pollution, à l’énergie ou encore à la qualité de l’air dans la Smart City. Pour mener leurs projets à bien, les villes se reposent sur des labels et des chartes nationaux aux contours précis, évitant ainsi de se disperser et de manquer d’efficacité.


- La loi ASPA ou Accélération et Simplification de l’Action Publique s’inscrit clairement en faveur de l’environnement depuis sa publication au JO en date du 8 décembre 2020. Elle a été suivie d’un décret d’application daté du 30 juillet 2021 et d’une entrée en vigueur des mesures établies depuis le 1er août 2021. Son objectif premier est la clarification et la simplification des procédures d’action publiques sous le sceau du Code de l’Environnement. Des procédures jugées, sans grande surprise, trop complexes jusqu’à aujourd’hui. Ainsi, la loi ASPA permet de raccourcir les délais des procédures environnementales, d’impliquer les citoyens dans ces mêmes procédures, de faire progresser la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement ou ICPE.


Les villes intelligentes ont ainsi un panel de possibilités et d’outils à leur actif pour marcher main dans la main avec les préoccupations environnementales et les politiques urbaines vertueuses et durables.

Quid des villes vertes en France

Villes durables, villes respectueuses de l’environnement, villes vertes, où en est vraiment la France dans ses objectifs ? Selon l’Observatoire des villes vertes et la Ligue de protection des oiseaux, il reste encore du chemin à parcourir pour parvenir à une généralisation des villes vertes en France. En 2019, 6 villes sur les 24 étudiées consacraient un pan spécifique à la végétalisation dans leur PLU. Pourcentage encourageant cependant, 85% des villes ont actuellement une ou plusieurs actions en cours pour préserver les corridors biologiques, pour mieux gérer les eaux de pluies ou plus globalement pour s’intégrer dans une démarche durable et responsable. Si ces actions manquent encore de structuration et de cadre, la France est sur la bonne voie !


Et à votre avis, quelles sont les villes les plus vertes de France ? Selon le 3ème palmarès des villes vertes de France de l’Union Nationale des Entreprises du Paysage ou UNEP (2020), Angers, Nantes et Metz forment le trio de tête. Elles sont suivies par Amiens et Lyon grâce à un important patrimoine végétal. Aujourd’hui, la préservation de ce patrimoine végétal en milieu urbain et plus encore son développement sont devenus de véritables priorités.


Avez-vous remarqué des actions menées en ce sens dans votre ville ? Vous souhaitez évoluer dans une cité verdoyante qui a à cœur de respecter l’environnement ? Consultez nos programmes immobiliers neufs à Angers, nos programmes immobiliers neufs à Nantes, nos programmes immobiliers neufs à Metz, nos programmes immobiliers neufs à Amiens et nos programmes immobiliers neufs à Lyon. Vous aurez ainsi la possibilité d’allier cadre de vie et dernières normes environnementales en vigueur.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
625 avis clients