Eco-habitat : les avantages de la toiture végétalisée

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La toiture végétalisée ne date pas d'hier. Elle est même une tradition ancestrale chez les Amérindiens, aujourd’hui très répandue dans certains pays européens comme la Suisse, les pays scandinaves ou l’Allemagne. En France, elle commence à se développer avec le label HQE. La toiture végétalisée est intéressante par ses performances techniques, écologiques et son côté esthétique. Toiture végétalisée, quels avantages ?

Les principes de la toiture végétalisée

La toiture végétalisée, qu'est-ce que c'est ?

La toiture végétalisée est une toiture recouverte d'un « substrat de culture et de végétaux ». Le toit doit résister au poids du substrat sec et détrempé. Il doit offrir une pente minimale pour éviter la stagnation des eaux pluviales et un maximum de 35°. Sur la structure bois, béton ou acier, se superposent : 


● Pour une étanchéité parfaite, une membrane d'étanchéité (bitumeuse, caoutchouc...),
● Une couche de drainage et de filtration,
● Un substrat de croissance (terreau, terre noire, compost végétal et agrégats de pierres),
● Des plantations selon le choix de toiture végétalisée.

Les trois possibilités de toiture végétalisée

Il existe trois possibilités de toiture végétalisée suivant l'épaisseur du substrat et les végétaux utilisés :


● 3 à 7 cm de couvert végétal permanent (couvre-sol rustique, mousses, sedums) permettent un couvert sans entretien et sans arrosage ; de faible poids et de faible épaisseur, il évite la prolifération de plantes consommatrices d'eau et adventices ;
● 15 cm d'épaisseur permettent une végétation décorative (couvre-sol et plantes à fleurs ou à feuillage non caduques, légumes...) ; ce couvert nécessite un peu d'entretien et un arrosage régulier (goutte à goutte) ;
● 15 à 30 cm d'épaisseur permettent une vraie toiture-terrasse jardin avec une culture en bacs (gazon, plantes vivaces, arbustes) ; le toit doit pouvoir supporter jusqu'à 350 kg/m² notamment en cas de fortes pluies. L'entretien sera plus important (tonte du gazon par exemple) mais cette toiture offre un espace d'agrément.

Le recours à un savoir-faire professionnel

L’installation d’une couverture végétalisée nécessite un savoir-faire professionnel : pour le choix d’une structure portante suffisante, une étanchéité parfaite, la prise en compte de la pente du toit, les accès pour l'entretien, l'intégration des panneaux photovoltaïques ou solaires thermiques, le choix des végétaux et le système d'arrosage adéquat selon la toiture végétalisée retenue.

Les nombreux avantages de la toiture végétalisée

 

En ville, le végétal procure du bien-être

Les toits représentent quasiment un tiers de la surface en ville. Grâce à la toiture végétalisée, il est possible de développer des lieux de verdure pour une ville plus verte, plus esthétique et plus reposante. Les toitures végétalisées en ville :


● Apportent une meilleure qualité de l'air car les végétaux filtrent l'air en absorbant poussières, pollens, gaz polluants et par la photosynthèse, ils stockent le CO2 limitant les gaz à effet de serre,
● Diminuent les « îlots de chaleur urbaine » en remplaçant les revêtements d'asphalte,
● Permettent des productions agricoles comme sur les toits de l'école AgroParisTech. Toutes sortes de bâtiments peuvent l'adopter : les musées comme les maisons des particuliers.

Et quel que soit l’endroit…

La toiture végétalisée permet :

● Le drainage des eaux pluviales : elle retient les eaux pluviales qui descendent ainsi moins rapidement que dans le cas de toits classiques dont le ruissellement participe aux inondations. L'eau s'évacue plus lentement et par évapotranspiration ;
● L’isolation thermique : elle équilibre la température intérieure du logement grâce à l'inertie thermique. Elle rafraîchit en cas de grande chaleur en interceptant les rayons du soleil et grâce à l'évapotranspiration (65° de température de surface ramenée entre 15 et 20°). A l'inverse, elle isole en cas de grand froid en limitant la perte de chaleur. Une économie d'énergie assurée. Protection contre les chocs thermiques, elle réduirait jusqu'à 40% les variations de températures ;
● L’isolation acoustique : elle atténue le bruit procurant plus de calme à l'intérieur des logements. Les plantes absorbent les ondes sonores contrairement aux surfaces nues qui amplifient le son (des réductions de bruits de 15 à 20 dB selon une étude du Comité Scientifique et Technique du bâtiment (CSTB) ;
● Le prolongement de la durée de vie des toits et la biodiversité : elle protège le toit des radiations UV, des écarts de température et permet plus d'étanchéité. Le toit s'usera moins vite grâce à cette barrière. Atout écologique, les toits végétalisés sont un refuge pour les insectes, les abeilles notamment, et les oiseaux qui peuvent se poser et se reproduire. La toiture végétalisée maintient et développe un écosystème.

Le prix d'une couverture de ce type est plus élevé et ne bénéficie pas du crédit d'impôt pour l'heure. Mais une fois l'investissement réalisé, la couverture végétalisée offre de nombreux atouts : thermiques, acoustiques, économiques et environnementaux. Confort et bien-être s'ajoutent au côté naturel et esthétique de l’installation.

Vivez-vous actuellement dans un logement dont le toit est un couvert végétal ? Quels avantages et quels points d’amélioration voyez-vous ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers