Immobilier neuf : Hypérion ou l’écoquartier indien de demain

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Dans quelques années, en 2020 précisément, la curiosité vous pousserez peut-être jusqu’à  l’est de New Delhi. Vous y découvrirez un écoquartier comme rarement il en a été construit, symbole de vie nouvelle et de révolution immobilière verte. Hypérion est en marche !

Hypérion, le rencontre de deux éco-constructeurs


Hypérion est un écoquartier en devenir, fruit de la collaboration entre l’architecte belge Vincent Callebaut et de l’agroécologiste indien Amlankusum.


Les deux hommes étaient destinés à se rencontrer autour de l’immobilier vert. Vincent Callebaut n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai. On lui doit notamment la ville flottante de la baie de Rio. Il milite actuellement pour le Paris vert de 2050.

 

immobilier-neuf -hyperion-ou-l-ecoquartier-indien-de-demain

 

Hypérion ou le symbole de la « révolution verte agroécologique »


C’est à Jaypee Sports City, non loin de New Delhi que pourrait s’implanter Hypérion d’ici à 2020. Il s’agit d’un vaste chantier d’aménagement urbain qui allie écologie et développement durable. Le projet prend tout son sens lorsque l’on sait qu’il sera composé de 6 tours en forme d’arbres géants. Un véritable éco-quartier vertical destiné à produire plus d’énergie qu’il n’en consomme.

 

immobilier-neuf -hyperion-ou-l-ecoquartier-indien-de-demain

 

Hypérion en pratique


Dans le 6 tours de 36 mètres de haut l’on retrouvera des bureaux, des logements étudiants, des espaces de loisirs, des résidences principales… Mais aussi des espaces végétalisés intégrant des arbres fruitiers, des terres agricoles ou encore des plantes médicinales.

Côté matériaux, les constructions d’Hypérion seront réalisées à 25% en acier et en béton et à 75% en bois lamellé-croisé CLT.

Pour produire de l’énergie et servir la révolution verte, les façades de chacune des tours seront équipées de capteurs solaires photovoltaïques et thermiques. Ces derniers permettront de produire de l’eau chaude et de l’électricité mais aussi d’alimenter des serres bioclimatiques et de recharger les batteries des voitures électriques.

Les résidents auront également sur leur balcon des cultures hydroponiques permettant de produire et récolter environ 20 kilos de fruits et légumes par an et par m².

Encore en phase de développement aujourd’hui, Hypérion devrait réunir plus de 1 000 logements autosuffisants d’ici à 2020.

 

immobilier-neuf -hyperion-ou-l-ecoquartier-indien-de-demain

 


Source : Sources : Konbini / Explorimmo

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers