Découvrez toutes nos offres promotionnelles disponibles jusqu'au 9 Novembre !!! Découvrir les Offres
Menu

Immobilier et blockchain : comment ça marche ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Le 25 juin 2019, Boulogne-Billancourt a vu se jouer une transaction insolite : l’hôtel particulier « AnnA » est désormais le premier édifice français mais également européen à avoir été acheté par une transaction blockchain. La dématérialisation révolutionne l’immobilier !

La technologie blockchain au service de l’immobilier


Mais comment s’est déroulée la cession du bâtiment ? Dans un premier temps, de la manière la plus classique qu’il soit : un acte notarié a établi le montant du bien puis l’a cédé à SAPEB AnnA, une société par actions simplifiées. Equisafe, plateforme d’investissements a ensuite intégré la société en qualité d’émettrice. L’objectif premier de la plateforme est de diffuser les actifs financiers à l’aide de la technologie blockchain. Elle a donc divisé le bien en une centaine de « tokens » ou « jetons » pour en faire des parts digitalisées.

Le 25 juin, toutes ces parts ont été transférées, via le blockchain au promoteur acquéreur SAPEB Immobilier en partenariat avec Valorcim. Insolite dans le monde de l’immobilier : un promoteur n’avait encore jamais exercé ses droits de propriété sur un édifice par le biais de la blockchain.


Blockchain et documents immobiliers


Mais où sont alors les documents inhérents et indispensables à une transaction immobilière ? Où sont le certificat de propriété, l’acte notarial et les données d’identification des acteurs de la vente ? Ils sont tout simplement stockés et enregistrés sur le registre virtuel du blockchain. Ce registre est entièrement sécurisé et accessible 24h/24 et 7J/7.

« La différence entre une opération classique et une opération telle que AnnA, c’est que les droits afférant à la propriété de la société qui détient cet immeuble sont désormais entièrement codés dans la blockchain. Chaque jeton est ainsi codé pour renfermer les conditions d’achat, de vente et d’échange des titres, ainsi que les droits auxquels il donne accès (dividendes, vote…). » résume le cofondateur d’Equisafe, Bilal El Alamy.

L’apport de la blockchain à l’immobilier


Nombreux sont aujourd'hui les Français qui se tournent vers la pierre pour placer leur argent. Selon les chiffres du Crédit Foncier, 68% des interrogés affirmaient qu’il s’agissait de leur placement privilégié en 2018. Mais les démarches administratives pèsent très souvent sur le processus de vente et d’achat. Entre la complexité des montages financiers et les prix en constante évolution, il est parfois difficile de s’y retrouver. C’est ici qu’intervient la technologie blockchain. Via cette dernière, les transactions peuvent être accélérées et la liquidité améliorée : les informations sont plus facilement enregistrées et stockées, le principe de la division en centaines de parts pour un même type de bien (la tokenisation) permet d’investir dans un bien même pour un très petit montant.

Pour finir, le gain de temps et d’énergie est considérable, pour les acheteurs, comme pour les vendeurs, comme pour les promoteurs. La base de données est gigantesque et, les promoteurs par exemple, disposent ainsi d’un formidable recensement des potentiels investisseurs. Sur Equisafe, un acheteur peut s’enregistrer et visualiser les possibilités d’investissements adaptées à leur capacité en moins de 30 minutes.

« Le défi que nous nous sommes lancés aujourd’hui ? Rendre la pierre liquide et accessible au plus grand nombre. Demain, nous souhaitons que chacun puisse devenir copropriétaire d’un bien immobilier aussi simplement qu’on achète un livre sur Amazon » affirment Bilal El Alamy et Frédéric Bertoïa, lui aussi cofondateur d’Equisafe.
 
Croyez-vous en la blockchain pour positivement révolutionner les transactions immobilières ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
422 avis clients