Prix de l'immobilier : les salaires ne suffisent plus pour assumer les loyers

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Les salaires dans les grandes villes sont plus importants que dans les campagnes. En 2015, les cabinets de recrutement constataient une différence pouvant aller jusqu’à 15% entre les salaires parisiens et les salaires provinciaux. L’INSEE estime même qu'ils sont 20% à 25% supérieurs dans la capitale. Peut-être avez-vous prévu de changer d’environnement de travail en optant pour une grande ville afin d’augmenter votre pouvoir d’achat ? Après lecture de cet article, vous allez peut-être changer d'avis ! Les loyers dans les grandes villes font souvent exploser le budget des Français…

Les loyers des grandes villes accessibles aux salaires les plus élevés


Début 2019, Nestpick a publié une étude révélant les indices de prix pour plus de 700 quartiers en France et dans le monde. Si les grandes villes ont la cote en termes d'emploi, bien souvent, le prix des loyers augmente fortement. Le constat est le même de Paris qu'à Shangaï en passant par Berlin. L’indice révélé par Nestpick qui nous intéresse ici est le nombre d’heures qu’il vous faut travailler pour payer votre loyer, ainsi que le salaire nécessaire pour pouvoir vous loger.

C’est en effet le cas en France mais également dans d'autres grandes métropoles étrangères : les bailleurs demandent souvent que vos revenus soient égaux à 3 fois votre loyer au moins.

À Paris, dans le quartier le moins demandé (le 20ème arrondissement), vous devrez travailler l’équivalent d’un mois au SMIC (soit plus de 150h) pour payer le loyer moyen ! Aussi, un bailleur vous demandera en moyenne un revenu de 4 537€ pour un logement de 50m2. Pour un bien familial de plus de 100m², il vous sera même demandé des revenus supérieurs à 10 000€…

Les salaires ne compensent pas l’impact du loyer sur le pouvoir d’achat 


Les loyers augmentent plus vite que les salaires, c’est ce que l’on peut retient de l’étude menée par Nestpick. En effet, selon le Directeur Général de la société de location, « les salaires nécessaires pour vivre dans un grand nombre des quartiers les plus populaires du monde sont supérieurs aux salaires moyens des villes elles-mêmes ». Si l’on prend comme exemple la célèbre Silicon Valley, temple des startups californiennes, l'endroit est connu pour payer largement ses salariés.

Mais pour autant, cela ne suffit pas pour payer son loyer. Les salariés « moyens » doivent tout de même s’expatrier loin du centre et faire de longues heures de transport quotidiennement.

Si les loyers parisiens vous paraissent déconnectés des salaires, que dire de Londres et de son quartier d’affaires ? Une famille devra dépasser les 40 000 € de revenus pour payer le loyer de son appartement. Autre exemple, celui de Shangaï qui attire de plus en plus d’étrangers. Les locaux devraient travailler plus de 800 heures pour s’y loger !

Vous l’aurez compris, pour mesurer votre gain en pouvoir d’achat, vous devrez effectivement prendre en compte votre hausse de revenus, mais également considérer la hausse potentielle de votre loyer ! Si certains feront des bonnes affaires en s’installant dans les grandes villes, d’autres auront tout intérêt à rester en province.

Vous vous êtes installé dans une grande ville ? Vous avez quitté un bassin d'emploi dynamique pour vous installer à la campagne ? Qu'est-ce que cela a changé dans votre budget ? 
 
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers