Pouvoir d’achat immobilier : +37% en 10 ans pour les Français

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le pouvoir d’achat immobilier des Français a augmenté de +37% en seulement 10 ans d’après une récente étude de BNP Paribas Real Estate. Positive conséquence : les particuliers n’ont jamais été aussi nombreux à souhaiter devenir propriétaire, dynamisant considérablement le marché. Explications.

Le pouvoir d’achat immobilier au plus haut en France


C’est un nouveau record pour le pouvoir d’achat immobilier. En une décennie, il a progressé de +37% sur l’ensemble du territoire national. Ce niveau n’avait pas été atteint depuis la fin des années 90 selon l’étude de la BNP PariBas Real Estate.


Et cette importante progression se ressent directement sur le marché. Ce dernier est en effet dynamique, sous l’impulsion des acheteurs qui sont de plus en plus nombreux à vouloir accéder à la propriété. Au mois d’août 2017, 934 000 transactions ont été enregistrées selon l’étude, soit 185 000 ventes supplémentaires à la moyenne affichée entre 1997 et 2017. Un vrai record !

Pourquoi le pouvoir d’achat immobilier des Français augmente ?


Alors que l’on ne cesse d’entendre que les prix de l’immobilier augmentent (3 897 euros le m² en moyenne – source LPI-SeLoger), pour autant, le pouvoir d’achat immobilier est lui aussi en hausse. Il faut dire que certains éléments viennent le soutenir très favorablement. Les taux de crédit immobilier très bas restent un levier majeur du dynamisme du marché. Moins ils sont élevés, moins le coût global de l’emprunt est important, plus les particuliers sont gagnants. Preuve en est, la production de crédits a bondi de +88% au 1er semestre 2017, renégociations incluses.


Certains mécanismes fiscaux augmentent également le pouvoir d’achat immobilier des Français. C’est le cas du PTZ (Prêt à Taux Zéro) pour l’acquisition d’une résidence principale et de la loi Pinel pour la réalisation d’un investissement locatif.

L’autre pan de l’étude de la BNP


Dans cette même étude, la BNP s’est également attardée sur le Grand Paris Express et son impact sur les prix de l’immobilier francilien entre avril et octobre 2017. Au total, les secteurs de 69 gares ont été étudiés. Après analyse :


• 10 quartiers affichent une hausse des prix supérieure à +4%,
• 22 quartiers affichent une hausse des prix comprise entre +0,5 et +4%,
• 19 quartiers affichent une stabilité des prix entre -0,5 et +0,5%,
• 18 quartiers affichent une baisse des prix comprise entre -3 et -0,5%.


Un investisseur qui souhaite se tourner vers l’immobilier francilien pour réaliser son placement a donc tout intérêt à se renseigner sur les secteurs les plus porteurs. La plus-value à la clé sera, dans certains cas, très intéressante.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers