Immobilier à Lyon : les vraies promesses de la Capitale des Gaules

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Alors que les prix de l’immobilier à Lyon ont augmenté de 30% ces dix dernières années, on comprend aisément que la cité des Gones s’illustre pour son dynamisme et son attractivité. Les nouveaux arrivants, étudiants, actifs, retraités, sont chaque année plus nombreux à vouloir se loger. Résultat, les prix augmentent et Lyon se place, dans certaines études, comme la deuxième ville la plus chère de France.

Lyon, sur le podium des villes les plus attractives de France


Plusieurs études nomment Bordeaux en tête des villes les plus attractives de France. Mais Lyon n’est pas en reste et se fraye un chemin de plus en plus large vers la première place du podium. Avec des prix de l’immobilier à Lyon qui ont explosé ces dix dernières années, on peut sans mal affirmer que la demande est belle et bien présente.


Les nouveaux arrivants viennent chercher un cadre de vie, un bassin d’emploi dynamique (taux de chômage de 8,80% inférieur à la moyenne nationale de 9,7%), un enseignement de qualité… autant de prérogatives que peut leur offrir l’agglomération lyonnaise.


Conséquence, l’offre de logements s’amenuise malgré de grands chantiers de construction lancés, et les prix de l’immobilier à Lyon augmentent. Mais là encore, les prix restent attractifs, plus attractifs que dans la capitale. Ainsi, avec un coût deux fois moins élevé qu’à Paris, les biens lyonnais trouvent rapidement preneurs.

Zoom sur les prix de l’immobilier à Lyon


En décembre 2016, il fallait compter 4 049 euros le m² en moyenne pour devenir propriétaire d’un logement ancien à Lyon. La hausse annuelle affichée est donc de plus de 5%. Aujourd’hui, il semble que la capitale des Gaules soit la seconde ville la plus chère de France, juste derrière Paris selon le dernier baromètre publié par LPI/SeLoger. Lyon se place ainsi devant Nice et ses 4 031 euros le m².


Même tendance du côté de l’immobilier neuf. Le portail Trouver-un-logement-neuf positionne Lyon en seconde position pour ce secteur, derrière Paris et devant Nice. Fin décembre 2016, il fallait débourser un peu plus de 300 000 euros en moyenne pour acquérir un T3 neuf.

Les entreprises plébiscitent Lyon


Si Lyon attire les particuliers, elle n’est pas en reste du côté des investisseurs. Nombreuses sont les entreprises à choisir la capitale des Gaules pour s’implanter. La BNP Paribas Real Estate faisait état, il y a quelques jours, de 300 000m² de bureaux achetés ou loués en 2016 pour un investissement global d’un milliard d’euros. Des résultats records !

De nouveaux projets immobiliers à Lyon


Et cette attractivité ne semble pas vouloir s’amenuiser ces prochaines années. En effet, Lyon ne cesse de mener des projets d’envergure. On pense notamment à de nouvelles infrastructures comme la liaison ferroviaire européenne Transalpine Lyon-Turin (fin des travaux prévue pour 2030).


Lyon est aussi emblématique du renouveau. Se promener sur la Presqu’île (2ème arrondissement) et du côté de Gerland (7ème arrondissement) démontre le potentiel de la ville. Les anciennes friches sont converties en ZAC, en projets immobiliers neufs de plusieurs centaines de logements, les dessertes sont améliorées, les secteurs embellis et repensés. Pour ne citer que quelques projets, il faut s’attarder sur la ZAC des Girondins (7ème), la reconversion de l’ancien site Fagor-Brandt (7ème), Gerland 75 (7ème), la Confluence (2ème)…


Un potentiel grandissant qui devrait encore faire grimper les prix de l’immobilier, neuf notamment, dans les années à venir. Après analyse, le site MeilleurAgents table sur une hausse de 30 à 50%, neuf et ancien confondus, dans les quinze ans à venir… Les acheteurs d’aujourd’hui devraient donc, dans quelques années, profitez eux aussi d’une belle plus-value !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers