Plus-value : 5 astuces pour valoriser votre logement

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

En vendant votre bien, vous espérez une chose : réaliser la meilleure plus-value possible. Pour cela, il va falloir valoriser votre logement et révéler ses atouts. Comment ? On vous donne nos 5 astuces pratiques.

Valoriser votre logement en rénovant les bonnes pièces


Les visiteurs s’attarderont sur certaines pièces plus que sur d’autres. Et pour que le simple visiteur se transforme en acheteur, il faut lui donner ce qu’il veut. C’est-à-dire ? Des pièces stratégiques fonctionnelles, optimisées et en (très) bon état. C’est le cas des salles d’eau et de la cuisine. Si elles sont vétustes, mal entretenues, démodées… vous aurez toutes les peines du monde à vendre et plus encore à réaliser une belle plus-value.


La rénovation de la salle de bains et de la cuisine passe notamment par une recherche de fonctionnalité. On pense notamment à l’installation d’une douche à l’italienne, d’un meuble double vasque, de WC séparés… dans les pièces d’eau. Dans la cuisine, misez sur les dernières tendances pour proposer un design moderne.

Optimiser les m² pour assurer la plus-value


Pour maximiser la valeur perçue de votre logement, exploitez toutes les surfaces dont vous disposez. Votre bien comprend des combles ou un sous-sol ? Aménagez-les en espaces de vie supplémentaires. Une chambre d’amis, un studio en souplex, une salle d’eau complémentaire, une véranda… les acheteurs recherchent toutes les commodités.


Bon à savoir : attention, si l’agrandissement du bien est de plus de 40m² et qu’il est situé dans une zone régie par un Plan Local d’Urbanisme (PLU), des autorisations sont à demander en mairie par le biais d’une déclaration préalable de travaux. En l’absence de PLU, un permis de construire est indispensable pour tout agrandissement supérieur à 20m².

Créer le coup de cœur pour valoriser le logement


Un logement qui propose des équipements et installations dits coups de cœur fera souvent oublier ses petits défauts. Ainsi une piscine, une cheminée écologique, une terrasse ou un balcon végétalisé, un potager… sont autant de précieux atouts pour convaincre les potentiels acquéreurs.

Améliorer le DPE pour une plus-value au rendez-vous


Les acheteurs fuient les logements trop énergivores. Un bon DPE (Diagnostic de Performances Energétiques) vous permet de vendre votre bien au meilleur prix. Si votre logement n’est pas énergétiquement performant, entamez quelques travaux avant de le vendre. Il peut s’agir d’isoler les combles, d’installer du double vitrage, de remplacer le système de chauffage vieillissant par des équipements dernière génération comme une chaudière utilisant les énergies renouvelables…


Bon à savoir : le montant des travaux de rénovation énergétique peut être allégé grâce aux aides de l’Etat comme le CITE ou l’éco-PTZ. Renseignez-vous !


Enfin, avant de vous lancer dans les travaux, faites vos calculs : un agrandissement ou une rénovation ne doit pas vous coûter plus cher que ce qu’il vous rapportera vraiment. Tout est histoire d’équilibre !

De belles photos pour une belle plus-value


Cela vous semble peut-être dérisoire, mais la vente débute lors de la découverte de l’annonce immobilière. Et sans photos de qualité, vous passez à côté de nombreux acheteurs potentiels. Ceux qui viendront malgré des images sombres, chargées… auront déjà un petit a priori négatif.


Mettez toutes les chances de votre côté : rénovez, désencombrez, illuminez, dépersonnalisez et misez sur le home staging avant de prendre vos photos.


Avez-vous réalisé des travaux avant de vendre votre logement ? Quel(s) bénéfice(s) en avez-vous retirés ?

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers