Porte claquée : les astuces pour s’en sortir sans se ruiner

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Grand moment de détresse : vous venez de sortir et vos clés sont restées à l’intérieur ; vous avez perdu votre trousseau et ne pouvez plus rentrer chez vous. Vos amis vous l’ont dit, appeler un serrurier peut coûter cher, très cher même. Comment faire pour ne pas vous ruiner ? On vous donne quelques astuces pour enfin ouvrir cette porte claquée !

Zoom sur les tarifs des serruriers


Avec un peu de chance, vous ferez appel à un serrurier honnête. Mais nombreux sont ceux qui, devant votre détresse, n’hésiteront pas à vous faire payer des dizaines, voire des centaines d’euros pour une prestation de quelques minutes. Il n’est pas rare que le déplacement et l’ouverture d’une porte avoisine les 300 euros. Mais existe-t-il vraiment des tarifs « normaux » ou « moyens » pour faire ouvrir sa porte ? Il faudra débourser en moyenne 90 euros en journée pour une simple porte claquée et 120 euros en weekend ou en soirée. Si la porte est verrouillée et que vous n’avez pas vos clés, le serrurier procèdera à deux actions : percer la porte pour 120 euros en moyenne et remplacer le cylindre pour 160 à 350 euros !

Astuce n°1 : ne pas être pris au dépourvu par une porte claquée


Principe de précaution, pensez à toujours laisser un double de vos clés chez un ami, un membre de votre famille, voire un voisin en qui vous avez confiance. Il pourra ainsi vous dépanner en cas de problème.


Bon à savoir : privilégiez une personne qui n’habite pas trop loin de chez vous pour plus de praticité en cas de porte claquée.

Astuce n°2 : sélectionner un bon serrurier


Ne prenez pas le premier serrurier venu sur internet. Les appellations « SOS » ou encore « dépannage rapide » doivent vous interpeller. Les prestations seront très souvent facturées au prix fort. Avant même que la situation ne se présente, demandez à vos amis ou même à votre assureur de vous recommander un bon (et fiable) serrurier.

Astuce n°3 : le coup de la radiographie


Si, si, on vous assure, la bonne vieille technique de la radio peut vous aider à ouvrir votre porte. Mais il faut pour cela qu’elle ne soit pas verrouillée. Le principe est simple : on demande une radio à son voisin, on l’insère en bas de la porte et on remonte très lentement, tout en donnant des petits coups d’épaule dans la porte. En quelques secondes (voire minutes), la porte s’ouvrira comme par magie !

Astuce n°4 : faire appel à son assurance habitation


On n’y pense peu, mais l’assurance habitation peut prendre en charge tout ou partie d’un dépannage pour porte claquée. Il suffit de contacter l’assureur pour qu’il mandate un serrurier qui viendra vous délivrer. Mais attention, il faudra pour cela avoir souscrit à la garantie « dépannage d’urgence à domicile ». Vérifiez que votre contrat comporte cette clause très utile. Elle couvre en effet la totalité des accidents domestiques, de la porte claquée à la plomberie ou encore à l’électricité.


En faisant appel à votre assurance directement, vous n’aurez généralement rien à payer !


Bon à savoir : n’appelez pas vous-même un serrurier. Pour une prise en charge du dépannage, l’assurance doit mandater un professionnel de son réseau.


Vous avez d’autres astuces en cas de porte claquée ? On vous invite à les partager !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers