Une bonne assurance de copropriété ? Un indispensable !

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Locataire ou propriétaire, vous vivez en copropriété. Et comme dans tous bâtiments, un risque d’inondation, de vandalisme, d’incendie… n’est jamais exclu. C’est pourquoi, une assurance de copropriété étudiée et adaptée aux besoins de l’immeuble est indispensable. Explications.

Plus la copropriété vieillit, plus les risques augmentent


Si les premières années, la copropriété présente de rares incidents seulement, le temps qui passe rend le bâtiment plus vulnérable. On estime entre +5 et 10% par année le nombre de sinistres possiblement observés. C’est pourquoi, les copropriétaires ont tout intérêt à choisir une assurance de copropriété multirisque dès le départ. Bien qu’elle ne soit pas légalement obligatoire, elle permet de s’assurer contre de nombreux sinistres et événements.

Ce que couvre une assurance de copropriété multirisque


Un tel contrat d’assurance permet de couvrir l’intégralité des parties communes de la copropriété, tant au niveau des biens immobiliers que de ses embellissements. Voici ce qui est le plus souvent couvert par l’assurance de copropriété multirisque :


• Les catastrophes naturelles et technologiques
• Les explosions
• La foudre
• Les dégâts des eaux
• Le Vol
• Les bris de glace


Bon à savoir : ce type de contrat prend en charge la responsabilité civile. Il s’agit d’une obligation depuis l’adoption de la loi Alur en 2014.

Les éléments à observer pour une copropriété bien assurée


Les différences sont notables d’une copropriété à une autre. Les assurances très générales ont donc parfois des difficultés à évaluer les réels besoins pour l’ensemble. Les copropriétaires devront s’attacher à vérifier :


• Les garanties étendues (quelles couvertures au-delà des indispensables ?)
• Le plafond d’indemnisation maximal
• Les garanties relatives aux dégâts les plus fréquemment observés dans une copropriété (dégât des eaux et incendie)
• La présence d’une garantie de protection juridique
• La présence d’une clause garantissant les charges impayées
• Le fonctionnement des garanties : les copropriétaires sont-ils des tiers ou des assurés ? Cet élément détermine les modalités de mise en œuvre de l’assurance de copropriété en cas de sinistre.


Vous connaissez désormais toutes les questions à poser à votre syndic pour avoir la certitude que votre copropriété, votre lieu de vie, est assuré dans les règles de l’art ! N’hésitez pas à le solliciter.

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers