Pourquoi la Smart City doit faire une place de choix à la mobilité verte ?

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Alors que le concept de Smart City est quasiment passé dans le langage courant, que la ville intelligente est devenue le modèle à atteindre pour tout ou partie, dans son mode de fonctionnement global ou non, l'on découvre rapidement que la mobilité verte est un choix dont peuvent difficilement se passer les dirigeants. La mobilité est un sujet qui tient à et au cœur de la Smart City, la mobilité verte encore davantage pour atteindre les objectifs fixés. Explications.

De la ville à la ville intelligente, les étapes

Savez-vous que le concept de Smart City, de ville intelligente, est apparu en 2005 sous l'essor de Bill Clinton ? Elle a depuis considérablement évolué en grande partie grâce à l'arrivée des nouvelles technologies et à l'explosion de l'Internet des Objets (IoT).


Pour devenir une Smart City, la city observe différentes et nécessaires étapes. La première vise à une parfaite compréhension de son fonctionnement. Dans ce dessein, capteurs et objets connectés sont des adjuvants de choix. Ils autorisent et facilitent en effet la collecte des données relatives aux citoyens, aux espaces urbains, à la sécurité, aux énergies, à la santé sur le territoire…


Une fois les données décryptées, la seconde phase vers la Smart City est enclenchée, celle de l'apprentissage. La ville intelligente a en effet besoin d'apprendre pour devenir efficiente. Cette phase lui permet de mettre le doigt sur ses réels besoins et sur l'émergence de services optimisés. Les données visent également l'amélioration du bien-être des citadins.

La mobilité dans la Smart City, une place centrale

La mobilité, verte ou non, est un enjeu, un sujet prégnant dans la ville intelligente. Les modes de transports en ville ont en effet un impact direct sur plusieurs enjeux de la Smart City. On pense notamment à la santé des usagers avec des transports non polluants dans l'idéal, au secteur des énergies mais aussi à celui de la sécurité. Avec plus de 68% de la population mondiale attendue dans les villes d'ici à 2050 (contre 55% aujourd'hui), les flux de personnes et de véhicules ont tout intérêt à être parfaitement et rapidement maîtrisés.

l'IoT au service de la mobilité verte

Il est une donnée étonnante tant elle semble surréaliste. Chaque semaine, un Français qui utilise sa voiture en ville passe environ 30 minutes à chercher un stationnement. Imaginez la conséquence sur la pollution urbaine !


Pour contrer ce véritable problème environnemental, des solutions connectées émergent en lien avec le stationnement. Certaines applications permettent ainsi de savoir à l'avance si des places sont disponibles dans le parking le plus proche ou encore de vous guider vers le stationnement libre à proximité. Des solutions novatrices qui ont deux positifs impacts à savoir le désengorgement de la circulation et, par répercussion, la baisse de la pollution en ville.

L'électrique sert la mobilité verte

Si vous vivez en ville, vous n'aurez pas manqué de remarquer que la mobilité verte se développe dans tous les coins de rue par le biais de modes de transports électriques. Qu'il s'agisse de bus, de navettes, de trottinettes, de voitures partagées, de scooters ou encore de vélos, l'électricité est partout. De vraies alternatives simples et efficaces se développent aux côtés des solutions déjà proposées depuis quelques années de covoiturage. L'objectif ? Réduire au maximum des déplacements individuels en voiture.

La Smart City doit adapter ses infrastructures

On le voit, la ville intelligente cherche des solutions, elle tâtonne même encore certaines fois. Mais elle se développe dans le sens de la mobilité verte pour une ville plus durable et plus résiliente. Il n'en reste pas moins que ce nouveau moteur écologique nécessite des infrastructures adaptées et des réglementations plus encadrées.


C'est pourquoi des réglementations collectives émergent pour donner un cadre aux usagers.


Si l'on prend comme exemple une offre déployée de vélos électriques dans une ville, une infrastructure spécifique est nécessaire autour de chaque station connectée. Vient alors l'épineuse question des consommations. Comment la ville peut gérer une offre électrique tout en gardant une consommation raisonnable ? C'est ici que les expérimentations sont en cours, avec des projets tels que SMILE ou FLEXGRID dont la raison d'être est d'optimiser les consommations électriques et de proposer des solutions énergétiques optimales dans les villes françaises.


Progressivement, des infrastructures dédiées à la maintenance et au monitoring se développent pour proposer une offre verte, écologique, adaptée, sécurisée et accessible en quelques secondes pour les usagers.


Les habitudes liées aux déplacements des citadins évoluent à vitesse grand V dans le sens de la mobilité verte. Les villes n'ont ainsi d'autres choix que de pousser et avant tout de s'adapter à se développement. Compréhension des usages, apprentissage et adaptation rapide semblent donc être le leitmotiv de la Smart City de demain.


Avez-vous remarqué l'émergence de solutions de mobilité verte dans votre ville ? Lesquelles ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers