Nos pistes pour améliorer le confort thermique de votre logement

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Quand l’hiver arrive, les défauts d’isolation du logement se révèlent. Courant d’air, froid, humidité… le confort thermique n’est pas un luxe, il devrait être accessible à tous. Dans certains cas, il est très facile de l’améliorer, dans d’autres, une rénovation énergétique plus importante est nécessaire. Nos pistes pour ne pas grelotter en intérieur cet hiver.

Exit les défauts d’isolation pour un confort thermique retrouvé


Une bonne isolation est incontournable pour obtenir un confort thermique optimal dans votre logement. C’est en effet par les murs et le toit que la chaleur entre et sort le plus rapidement. Un manque ou un défaut d’isolation entraine des murs froids et un inconfort certain au quotidien. Il est alors nécessaire d’isoler les murs par l’intérieur ou par l’extérieur en fonction des cas et/ou le toit, par les combles par exemple.


Dans le cas d’une toiture terrasse, l’isolation est réalisée par l’extérieur, indispensable pour éloigner les risques de condensation dans la maison.


L’isolation est réalisée dans une copropriété ? Son coût est divisé entre tous les propriétaires en fonction des tantièmes. Un vote en assemblée générale est nécessaire avant le début des travaux.

Quand remplacer un chauffage pour un plus grand confort thermique ?


Le chauffage est sans surprise l’un des postes de dépense les plus importants dans un logement. Si le vôtre a plus de 15 ans, c’est le moment de le changer. Votre dispositif fonctionne actuellement au gaz ou au fioul ? Vous pouvez profiter d’une prime à la conversion des chaudières lors de son remplacement. La condition ? Opter pour une chaudière peu polluante et moins énergivore comme une chaudière à bois ou une pompe à chaleur.


Bon à savoir : une chaudière doit être entretenue une fois par an par un professionnel.

Une meilleure répartition de la chaleur pour plus de confort thermique


Le problème des anciens chauffages électriques est souvent de ne pas répartir convenablement la chaleur dans le logement. Les nouveaux équipements ont en grande partie résolu ce problème. Ils produisent une chaleur homogène.


D’une manière générale, remplacez vos anciens radiateurs électriques par des nouveaux et fuyez les panneaux radiants ou rayonnants qui sont beaucoup plus énergivores.

Un confort thermique exempt d’humidité


L’humidité peut être un véritable fléau dans un logement. Une fois installée, le confort thermique des occupants est mis à mal. Alors pour éviter l’humidité et les infiltrations d’air, pensez à calfeutrer vos portes et fenêtres. Comment ? En utilisant des joints adhésifs par exemple. Pour vous assurer que le taux d’humidité n’est pas trop élevé, équipez-vous d’un appareil pour la mesurer : elle doit rester entre 35 et 60% pour éloigner la condensation et les moisissures.


La ventilation du bien est elle aussi primordiale. La rénovation énergétique sera parfaite si et seulement si le logement est naturellement bien ventilé. Un système de ventilation performant doit donc être installé et vérifié par un professionnel qualifié.


Comment optimisez-vous le confort thermique dans votre logement ? Vos astuces sont les bienvenues en commentaire !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers