Une peinture solaire qui produit de l’énergie

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous connaissez la peinture bio, la peinture sans solvant, la peinture écolo… mais avez-vous entendu parler de la peinture solaire ? Non ? C’est normal, c’est une grande nouveauté mise au point par des chercheurs de l’université RMIT en Australie. Sa spécificité ? Être capable d’assumer tout ou une partie des besoins énergétiques d’un logement. On vous explique.

La peinture solaire, une peinture pas comme les autres


Elle ressemble à s’y méprendre à une peinture classique. Pourtant, la composition de la peinture solaire est bien différente de celle de nos traditionnels bidons ! Elle contient en effet du sulfate de molybdène synthétique, qui « agit également comme un semi-conducteur et catalyse le fractionnement des atomes d’eau en hydrogène et en oxygène » affirment les chercheurs de l’université australienne. Pour vous donner une idée, le principe est identique à celui du gel de silice. Mais si, vous savez, ces sachets glissés un peu partout pour empêcher l’humidité de s’infiltrer, sur les vêtements notamment.


Pour faire simple, la peinture solaire est « tout simplement » capable d’absorber l’humidité de l’air pour la transformer en hydrogène puis en énergie propre.

La parole aux chercheurs


Le chercheur le plus impliqué dans cette innovation est le Dr Torben Daeneke. Il tente d’expliquer sa découverte en affirmant que « le mélange du composé avec des particules d’oxyde de titane entraîne une peinture qui absorbe la lumière du soleil et qui permet de produire du carburant à l’hydrogène à partir de l’énergie solaire et de l’humidité ». Pour faire plus simple, appliquée sur un mur, la peinture solaire parvient à assumer une partie des besoins énergétiques d’un logement.

Les atouts de la peinture solaire


Le premier avantage majeur de la peinture solaire est évidemment de produire de l’énergie et donc, de faire économiser des dizaines, voire des centaines d’euros par année aux particuliers.


Le second avantage est qu’elle peut s’appliquer sur tous les murs, même si le logement est situé dans une zone plutôt humide. Les bords de mer et d’océan sont propices à ce type de revêtement qui absorbe l’humidité. Une bonne alternative également dans les endroits qui ne profitent que d’un faible ensoleillement.


Autre avantage, l’investissement de départ est vite rentabilisé. Bien sûr, la peinture solaire sera plus chère à l’achat qu’une peinture lambda. Mais une fois appliquée, elle ne demande aucun frais de fonctionnement ou d’entretien.


Selon les dires des chercheurs, il s’agit là d’un « concept extraordinaire ». Mais patience, la peinture solaire n’est pas encore commercialisée. L’équipe qui travaille à son développement affirme qu’elle pourrait être disponible dans les magasins de bricolage d’ici à 5 ans.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers