Warka Tower : une tour en bambou qui transforme l’air en eau potable

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Un tiers de la population consomme chaque jour une eau dangereuse pour la santé. Face à cet effrayant constat de l’OMS, l’architecte italien Arturo Vittori a imaginé une tour pas comme les autres : Warka Tower est capable de transformer l’air en eau potable. Une invention pleine d’avenir, pour la première fois installée à Dorzé (Éthiopie).

Les chiffres alarmants de l’OMS


L’Organisation mondiale de la Santé tire la sonnette d’alarme. Dans son rapport de 2013, elle faisait état de 2,4 milliards de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable. 1,8 milliard dans le monde consomment une eau dangereuse pour leur santé quotidiennement. Pour la seule Éthiopie, 66% des habitants n’ont pas d’accès à l’eau potable. Un constat qui a profondément marqué l’architecte Arturo Vittori. Il a donc décidé de réagir.

Warka Tower, une invention géniale pour accéder à l’eau potable


Profondément affecté par le sort de la population éthiopienne la plus pauvre, Arturo Vittori a vu femmes et enfants se rendre à pied aux puits situés à des dizaines de kilomètres de chez eux. Le but ? Ramener un peu d’eau insalubre, de sources nauséabondes partagées avec les animaux.


Il a donc mis ses connaissances au service d’un projet qui lui tenait à cœur : apporter l’eau potable aux populations les plus reculées. C’est ici qu’est née Warka (un immense arbre) Tower. La construction prend la forme d’un vase haut de 9 mètres et lourd de seulement 60 kilos. De nombreuses tiges de bambou font office de récupérateurs d’eau de pluie.


Lorsqu’il fait trop chaud et que la sécheresse guette le pays, les particules d’eau de la condensation contenue dans l’air glissent habilement sur les tiges de bambou. On pourrait comparer ce mécanisme à la fraîche rosée du matin. L’eau de pluie et de condensation est ensuite acheminée vers un contenant central, abrité par la tour.


Selon les premières estimations d’Arturo Vittori, son invention peut extraire 100 litres d’eau par jour.

Une invention déjà récompensée


L’avantage majeur de la Warka Tower est qu’elle peut être construite en seulement 4 jours par un petit groupe de 4 personnes. L’invention a donc fait ses premiers pas en Ethiopie avant d’être installée au Liban, mais également en Italie. Preuve de l’ingéniosité de l’architecte, le dispositif a même remporté le prix mondial du design à impact environnementale version 2015-2016.


Depuis lors, le groupe Warka Water lance régulièrement des appels aux dons pour poursuivre son projet et rétablir l’accès à l’eau potable à toutes les populations.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers