Guide pratique de l'éco-citoyen dans son logement

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Selon l’Observatoire de l’énergie, le secteur de l’immobilier, logements et bureaux compris, pèse pour 43% dans la consommation d’énergie globale française. Un pourcentage élevé qui amène à s’interroger sur la possibilité de le réduire, chacun à son échelle d’éco-citoyen. Nous vous proposons aujourd’hui un petit mode d’emploi pour devenir acteur de la consommation quotidienne de votre logement.

Étape n°1 : construire sa maison comme un parfait éco-citoyen


Penser le bâti dans sa globalité est la première étape vers un logement peu énergivore et à faible impact sur l’environnement. Si vous avez la chance de faire construire votre maison, n’hésitez pas à vous tourner vers les énergies renouvelables. Pour aller encore plus loin, vous pouvez mandater des professionnels de la construction capable d’édifier un logement HQE (Haute Qualité Environnementale).

51Étape n°2 : une déco écolo


Les murs, le toit, les fenêtres, tout est posé, le bâti est terminé. Vient l’heure de la déco que l’on peut également penser en lien avec l’environnement. Ainsi, préférez utiliser des peintures acryliques à base d’eau à la place des peintures glycérophtaliques qui demandent l’utilisation de solvants puissants et polluants pour le nettoyage des rouleaux.
Côté peinture toujours, certains produits sont labellisés « NF Environnement ». Cet écolabel français assure une haute qualité et une composition respectueuse de l’environnement.

Étape n°3 : vivre comme un éco-citoyen


Pour réduire l’impact de vos usages quotidiens, limitez au maximum l’utilisation de produits chimiques. Pour vos produits ménagers, préférez un mélange de vinaigre blanc, de savon noir et d’huiles essentielles pour nettoyer vos sols, laver vos vitres… Et si vos canalisations sont bouchées, retour à l’efficace ventouse en lieu et place de déboucheurs contenant de la soude caustique extrêmement polluante.

Étape n°4 : maîtriser sa consommation de chauffage


Le chauffage représente 69% de la consommation énergétique d’une maison (données CEREN, ADEME). Il mérite donc toute notre attention d’éco-citoyen quant à son utilisation. Il est ainsi conseillé de maintenir une température intérieure inférieure à 19°C. Sachez que chaque degré en dessous de cette dernière permet de réaliser une économie de 7%. L’ADEME recommande des températures dites « idéales » pour la santé et pour l’environnement dans chaque pièce : 19°C dans le salon, le bureau et la cuisine, 17°C dans la salle de bains, les toilettes et la chambre la journée, 16°C dans les chambres pour dormir.


Toujours dans l’optique de réduire sa consommation de chauffage, mieux vaut s’assurer que portes, toit, fenêtres, murs… sont bien isolés pour éviter les déperditions de chaleur.

Étape n°5 : bannir la climatisation


Installer et utiliser la climatisation chez soi implique une forte consommation d’électricité, voire un dégagement important de CO2 et de gaz à effet de serre. Votre esprit d’éco-citoyen vous amène donc à penser que si vous pouvez vous passer de la climatisation, cela vaut mieux pour la planète et pour vous ! Un climatiseur lambda entraîne une surconsommation électrique de 25% en moyenne pour un T2.


L’une de ces cinq étapes est très certainement facile à adopter dans votre logement !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers