Quand éco-habitat rime avec économies financières pour les Français

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Du 30 mai au 5 juin 2016 s’est déroulée la Semaine Européenne du Développement Durable. L’occasion de faire le point sur le réel intérêt des Français pour l’éco-habitat. Une étude menée par Guy Hoquet l’Immobilier dévoile des résultats sans appel : nous sommes davantage intéressés par les économies financières que préoccupés par l’environnement !

Un parc immobilier ancien de moins en moins attractif


Le parc immobilier français compte 66% de biens anciens, type immeubles haussmanniens ou bâtiment des années 60/70. Des constructions très énergivores qui ne répondent plus ni aux exigences éco-habitat, ni aux attentes des Français. En effet, selon le dernier sondage Opinion Way (mars 2016) de Guy Hoquet l’Immobilier, 82% des Français interrogés disent le logement écoresponsable important pour eux.


Et si acheteurs et vendeurs gardent en tête cette préoccupation éco-habitat, c’est entre autre parce que depuis 2007, une transaction ne peut être conclue sans réaliser un audit sur la performance énergétique du logement.

90% des Français pensent alléger leurs factures avec un éco-habitat


Pour Fabrice Abraham, directeur général de Guy Hoquet l’Immobilier, « les locataires ou les acheteurs optent davantage pour des biens écoresponsables pour des raisons financières puisque 90% des Française pensent pouvoir réduire leurs factures d’énergie ». C’est ici que le DPE (Diagnostic de performance énergétique) prend tout son intérêt. Locataires et acheteurs peuvent ainsi identifier la performance énergétique d’un logement puis évaluer les éventuels travaux à réaliser pour diminuer les consommations du logement. La valeur « verte » est ainsi bien perçue, et même recherchée, mais davantage pour des raisons financières qu’environnementales.

Éco-habitat : un bon DPE est un avantage pour la revente


Partant du constant que les acheteurs sont sensibles aux performances énergétiques d’un bien, il peut être intéressant pour un propriétaire de réaliser certains travaux avant la mise en vente de ce dernier. En effet, plus le logement est thermiquement et phoniquement performant, plus il se vendra facilement et rapidement. Un investissement pour le vendeur qui peut donc se révéler gagnant.


D’autant qu’il est aujourd’hui possible de profiter de nombreuses offres pour financer des travaux. On pense notamment à l’éco-PTZ (éco-prêt à taux zéro) qui permet d’emprunter jusqu’à 30 000€ sous conditions, mais aussi au CITE (Crédit d’impôts pour la transitions énergétique) qui autorise une déduction d’impôts allant jusqu’à 30% du coût des travaux. Il est possible, depuis le 1er mars 2016, de coupler ces deux dispositifs.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers