SOS loyers : les Argentins ne font plus face

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Faute de pouvoir le payer, de nombreux Argentins sont obligés de quitter leur logement. Sur une population de 44 millions d'habitants, l'Argentine compte actuellement 14,3 millions de personnes pauvres, vivant en dessous du seuil de pauvreté selon l'UCA (Université catholique argentine). Une situation qui empire semaine après semaine et dont l'issue semble compliquée à dénouer. Les Argentins ne peuvent plus payer leur loyer, c'est une réalité.

Des loyers impossibles à honorer en Argentine


Chaque mois, de nouveaux foyers doivent faire face à une situation ingérable : la perte de leur travail puis de leur logement. Ils ne peuvent plus assumer leur loyer et doivent donc prendre les mesures nécessaires. Il s'agit le plus souvent de familles avec des enfants, obligées de rendre leurs clés et de se diriger vers des appartements plus petits, des pensions, des chambres malfamées voire, dans certains cas extrêmes, vers la rue. Dans un pays où la situation économique est au plus mal, les habitants perdent leur travail et se retrouvent en grande précarité. Ils n'ont d'autres choix que de faire appel aux repas gratuits distribués par des associations caritatives. Alors que nombre d'entre eux travaillaient il y a encore peu de temps, ils font face à une rapide descente aux enfers. Ne plus pouvoir payer un loyer est synonyme de situation insoluble ou presque.


La classe moyenne subit l'appauvrissement de plein fouet et l'aumône n'y pourra probablement rien si les politiques ne revoient pas leur copie. Certains acteurs des associations caritatives tirent la sonnette d'alarme. C'est le cas de Mgr Carlos Tissera, évêque et président de Caritas Augentine, qui confie : "pour beaucoup, le dîner n'est qu'un souvenir" et explique encore que "ce n'est pas avec l'aumône qu'on va régler le problème, mais politiquement".

Les loyers augmentent en même temps que l'inflation


La situation en Argentine est critique. En 12 mois seulement, l'inflation relevée est de 57%. C'est un record absolu qui, comparativement aux pays européens, est à peine croyable. En effet, il faut environ deux ans pour que l'inflation atteigne entre 3 et 6%. En Argentine, ce pourcentage est constaté chaque mois.


Face à cette situation, les Argentins se voient obligés de prendre de drastiques mesures. Il peut s'agir de réduire les dépenses au strict nécessaire (plus de loisirs, de vacances…) mais aussi de pointer à la soupe populaire pour se nourrir. Des millions d'Argentins vivent aujourd'hui sans aucune certitude pour demain.


Dans le pays, 7 millions de personnes perçoivent actuellement des aides de l'État. Mais malgré cela, malgré deux salaires dans certains foyers, il est toujours difficile de joindre les deux bouts. De là à ne plus pouvoir payer son loyer, il n'y a parfois qu'un pas. Les élections présidentielles prévues pour fin octobre changeront-elles la donne pour permettre aux Argentins de retrouver dignité et logement ? Cela semble peu probable…


Avez-vous suivi la crise qui se joue en Argentine ? Pensez-vous que les élections peuvent positivement impacter la situation ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers