Menu

Quel est l’âge idéal pour un premier achat immobilier ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Avant 30 ans, après 30 ans ou tout simplement le plus rapidement ? Nombreux sont les particuliers à se questionner sur l’âge idéal pour un premier achat immobilier. Rassurez-vous, qu’importe votre âge, l’acquisition d’une résidence principale et/ou la concrétisation d’un investissement locatif est une bonne idée. Miser sur la pierre est une valeur sûre depuis de très nombreuses années, un objectif pour les Français qui souhaitent se mettre à l’abri de manière sécurisée. Projet commun ou cheminement individuel, tout est possible pour devenir propriétaire. ge, conditions, achat solo… On vous dit tout sur votre futur achat immobilier.

Est-ce qu’il y a un âge idéal pour un premier achat immobilier ?

Les études ne sont pas unanimes sur la question, les experts de l’immobilier encore moins. Il est une certitude : à chaque âge correspond un ou plusieurs projets immobiliers, qu’il s’agisse d’acheter une résidence principale ou de réaliser un investissement locatif. Autre évidence, malgré le contexte pandémique, économique et social, les Français perçoivent la pierre comme un placement sûr, un investissement rassurant dans une période mouvante.

Ainsi, une étude réalisée l’an dernier par Harris Interactive, société d’études marketing et de sondages d’opinion, met en avant un âge qui semble idéal pour devenir propriétaire pour la première fois. Ce sondage cité par Le Figaro révèle que 70% des sondés âgés de moins de 35 ans affirment que l’âge parfait pour l’acquisition d’une première résidence principale serait compris entre 25 et 34 ans. 31% des répondants mettaient en avant la tranche de 35-44 ans comme grand idéal.

Dans les faits, les experts Harris Interactive ont constaté que le premier achat immobilier était généralement réalisé entre 33 et 38 ans.

Quels sont les critères pris en compte par les banques pour un premier achat immobilier ?

Comme évoqué précédemment, le contexte économique est changeant. La BCE, Banque Centrale Européenne menant une politique anti inflation, les taux d’emprunt sont remontés et le taux d’usure peine à s’aligner. Résultat : les particuliers ont davantage de difficulté à emprunter pour concrétiser leur achat immobilier.

Pour vous faire une idée des critères scrutés par les établissements bancaires, voici ce qui est aujourd’hui demandé aux souscripteurs :

  • Un CDI ou entre deux et trois ans de justificatifs de revenus pour les autres activités.
  • Une situation professionnelle stable.
  • Un apport couvrant au moins 10% de l’emprunt global.
  • Un respect des 33% d’endettement voire moins.
  • Des comptes positifs depuis plusieurs mois, sans découvert.
  • Un reste à vivre suffisant une fois la mensualité d’emprunt assumée.
  • Un crédit immobilier longue durée est plus facilement accordé aux jeunes qui ont plusieurs années devant eux pour rembourser.
  • Les seniors ne sont pas exclus de l’emprunt mais devront généralement amener un apport plus important.

 

Bon à savoir : les jeunes en CDI aux revenus et à la situation professionnelle stables sont la cible préférée des banques pour leur profil sans risque ou presque.

Est-il possible de réaliser un premier achat immobilier en solo ?

Être seul n’est pas une contre-indication pour devenir propriétaire. Même s’il est vrai que les primo-accédants peuvent être effrayés à l’idée de se lancer seuls dans l’achat de leur résidence principale, la question se pose rapidement au regard des prix des loyers qui continuent à grimper. Lorsque la différence entre le loyer mensuel et la mensualité du crédit immobilier est faible, mieux vaut franchir le pas de la propriété.

Évidemment, les banques intègrent les mêmes critères pour un acheteur solo que pour un achat immobilier à plusieurs, en couple, entre amis ou même en famille. L’acquéreur doit donc impérativement disposer de revenus suffisamment conséquents pour assurer la viabilité de son projet.

Un apport personnel important est lui aussi un bel avantage en faveur de l’acheteur solo. Sans ce dernier, il est souvent plus difficile de convaincre les établissements bancaires. Mais qui dit difficile ne dit pas impossible. Pour obtenir les meilleures conditions d’emprunt, faites appel à un courtier en immobilier.

Autre élément à intégrer, la possibilité de profiter d’aides à l’achat immobilier qui rendent l’accession à la propriété plus aisée. La plus connue ? Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro accordé aux primo-accédants sous réserve d’éligibilité. Ce prêt mis en place par l'État permet de financer jusqu’à 40% du montant du bien à 0% et de bénéficier d’un différé de remboursement. À cette aide nationale peuvent s’ajouter des coups de pouce locaux proposés par les communes, les départements et les régions ainsi que des crédits aidés. Tout savoir sur les aides à l’achat immobilier.

Est-ce qu’il y a un âge limite pour un premier achat immobilier ?

Premier achat immobilier ou non, investissement locatif ou résidence principale, il semble que l’âge limite n’existe pas. Les banques sont cependant plus regardantes quant au profil des plus de 50 ans.

Très souvent, les acquéreurs entre 50 et 65 ans ont un fort pouvoir d’achat immobilier, pouvoir d’achat qui plaît particulièrement aux banques.

Alors que la durée de vie s’allonge, souscrire un emprunt sur quelques années (entre 10 et 15 ans) après 50 ans est tout à fait possible, à condition de disposer d’un apport conséquent.

Les plus de 50 ans présentent différents avantages aux yeux des établissements bancaires et notamment une réduction considérable de leurs charges mensuelles avec bien souvent des enfants qui s’assument financièrement, des voitures payées depuis longtemps et un apport qui dépasse les 30% du montant du logement visé.

Bon à savoir : revers de la médaille pour le séduisant profil des plus de 50 ans à fort pouvoir d’achat, l’assurance emprunteur est plus élevée. Plus l’âge avance, plus la survenue de problèmes de santé est considérée comme importante.

22 questions à se poser avant un premier achat immobilier

Avant de franchir le pas de la propriété, vous pouvez lister sur papier les réponses aux 22 questions suivantes. Elles vous orienteront dans votre projet pour mettre toutes les chances de succès de votre côté :

1. Mon achat immobilier est-il plus intéressant qu’une location pour mes finances ?
2. Combien de temps je souhaite conserver mon logement ?
3. Dans quelle ville, dans quel quartier je veux vivre ces prochaines années ?
4. Le prix du bien visé est-il en accord avec le marché de l’immobilier du secteur ?
5. De quel type de logement ai-je besoin ?
6. Quelle est la typologie de bien dont j’ai besoin ?
7. Quelle est la surface minimum dont j’ai besoin ?
8. J’achète un appartement ou une maison ?
9. Quelles sont les annexes indispensables dans mon logement (espace extérieur privatif, stationnement, ascenseur, espaces verts, services partagés…)
10. Quelles sont les différences, les avantages et les inconvénients entre un bien immobilier neuf et un bien ancien ?
11. Ai-je envie de faire des travaux ?
12. Mon budget est-il réaliste en fonction de mes besoins et envies logement ?
13. Sur quels critères suis-je prêt à faire des concessions ?
14. Qui peut m’aider pour mon premier achat immobilier ?
15. Sous quel délai je veux devenir propriétaire ?
16. Est-il possible de négocier le prix du logement affiché ?
17. Quel est l’apport personnel que je peux allouer à mon premier achat immobilier ?
18. Quelles sont les aides financières dont je peux profiter ?
19. Quelles sont les assurances obligatoires pour sécuriser mon projet ?
20. Quelles sont les meilleures conditions d’emprunt dont je peux bénéficier ?
21. Quel sera le montant de mes frais de notaire ? (2 à 3% du montant du bien pour un logement neuf et 7 à 8% du montant du bien pour un logement ancien.
22. Quels sont les autres frais que je dois intégrer dans mes calculs, au-delà du seul crédit immobilier ?

Vous avez besoin d’aide pour mener votre projet ? Résidence principale ou investissement locatif, contactez les experts Médicis Immobilier neuf pour vous épauler. Votre interlocuteur dédié vous aiguille dans votre réflexion, du simple questionnement à la remise des clés.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
644 avis clients