Akon City, la Smart City du futur est en marche

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Imaginez une ville dont les fondements reposent sur un chanteur, une ville dans laquelle la monnaie en vigueur est virtuelle, une ville futuriste, une Smart City pas comme les autres qui est montrée du doigt par le monde entier. Quand la fiction devient réalité, Akon City est en cours de construction ! Avez-vous reconnu le rappeur qui se cache derrière ce projet éponyme ? Le chanteur américain Akon met en œuvre (certainement) le projet de sa vie, une ville intelligente, une construction qui interpelle et qui mérite quelques lignes d'explication et de présentation. Nous ne sommes pas dans le royaume du Wakanda mais presque !

Les prémices de l’Akon Smart City

C’est au mois de septembre que la première pierre de l’Akon City a été posée. Si la construction vient à peine de commencer, le projet murit depuis des années dans la tête du chanteur. A une centaines de kilomètres de Dakar au Sénégal, la ville prend ses marques, sous le regard interrogateur voire réprobateur des populations locales. Après sa carrière musicale dans les night-club du monde entier, le rappeur s’attaque donc à l’immobilier, certainement la pièce maîtresse de son œuvre pour les années à venir.


Il faut dire que l’artiste aux origines sénégalaises avait envie de revenir à ses racines, non sans ajouter sa pierre à l’édifice.


Avant d’entrer plus en détails sur le fond et la forme de la ville, et pour ceux qui manqueraient de temps pour poursuivre leur lecture, voici quelques éléments-clés de cette Smart City qui est en train de voir le jour. Le chanteur pense en effet les choses en grand. A terme, l’Akon City doit pouvoir accueillir 300 000 habitants dans une ville écologique et futuriste, dans une Smart City incomparable. Du jamais vu ! Au programme, la construction de logements évidemment, mais aussi de plusieurs studios de cinéma, de nombreux hôtels, de centres d’affaires, de centres de loisirs dont un parc d’attraction, d’hôpitaux, d’une université sans oublier les îles artificielles et le district agricole. Le tout, évidemment, à l’aide de techniques de construction et de matériaux de pointe.


Estimation globale du coût du projet ? Six milliards de dollars ! Une véritable fortune pour ce petit village de Mbodiène au sud de Dakar.

Une Smart City entre modernité et tradition

Alors que les villes intelligentes axent généralement leur architecture sur une affichée modernité, l’Akon City souhaite mêler futur et tradition. Le chanteur a en effet à cœur de rappeler ses origines africaines. C’est ainsi que sous la baguette de l’architecte Hussein Bakri, les pierres seront posées, l’une après l’autre, en respectant les codes locaux. Akon affirme en effet « Je veux que l'architecture ressemble aux vraies sculptures africaines qu'ils font dans les villages. Les formes sont peut-être bizarres, mais au moins, elles sont africaines. »


Pourquoi cette volonté ? Pour une raison simple : offrir un refuge aux Afro-Américains victimes de racisme, un véritable chez eux pour renouer avec leur passé mais aussi leur futur.
Au rappeur encore d’affirmer : « L’une de mes plus grandes motivations est que, quand je suis aux États-Unis, je rencontre beaucoup d'Afro-Américains qui ne comprennent pas vraiment leur culture. J'ai donc voulu construire une ville ou un projet comme celui-ci pour leur donner la motivation de venir voir d'où ils viennent ».


Comprendra donc qui veut cette évidente référence au royaume du Wakanda, royaume aux forts enjeux politiques qui accueille les opprimés de la planète. L’Akon City se veut ainsi solidaire, refuge innovant et ouvert sur le monde.

Akon City, une ville intelligente écologique

Alors que les populations locales sont encore à convaincre sur la légitimité mais surtout sur l’intérêt de l’Akon City, les travaux ont débuté nous l’avons évoqué. C’est cette année 2021 que les travaux vont battre leur plein pour s’achever en 2023 si l’on suit le calendrier. Au total, la ville intelligente occupera 55 hectares dans deux ans et pourrait occuper 500 hectares dans dix ans selon les souhaits et la vision du chanteur.


Par et avec sa Smart City, Akon a également la volonté de promouvoir son entreprise Akon Lighting Africa. Son objectif ? Rendre l’électricité accessible dans toute l’Afrique mais pas n’importe comment, grâce à l’énergie solaire, une ressource naturelle évidemment très présente sur le territoire. Le chanteur affirme d’ailleurs sa Smart City comme une ville intelligente par excellence qui aura massivement recours à cette ressource.


Un engagement écologique renforcé par le partenariat tissé avec KE International, l’entreprise qui a construit l’emblématique Mwale Medical and Technology City au Kenya. La MMTC est une ville intelligente dont les 4 800 programmes immobiliers neufs sont tous écologiques, sans exception. Les résidences utilisent en effet l’énergie solaire, pensées par cette société qui a fait sa renommée sur ses projets axés environnement. Une ligne de conduite qui lui a valu la prisée certification LEED pour Leadership in Energy and Environmental Design.


Dimension écologique donc mais également dimension économique. La construction de l’Akon City est pourvoyeuse d’emplois, tout comme son fonctionnement futur et les centres d’affaires en cours de création. Dans quelques années, il y a donc fort à parier que la ville intelligente aura complètement transformé la cité et ses environs, si tout se passe selon les plans de rappeur.

La monnaie insolite de l’Akon City

En parlant économie, il est également une donnée, un élément de l’Akon City qui mérite d’être porté à votre connaissance. Si vous allez un jour visiter la Smart City, sachez que votre monnaie et votre carte bancaire ne vous serviront à rien. En effet, dans l’Akon City, c’est en Akoin que vous payerez. Cette cryptomonnaie sera la monnaie en vigueur dans la ville intramuros. Et il ne s’agit pas d’une douce utopie. L’Akoin est déjà en circulation depuis 2018 et « alimente les rêves des entrepreneurs, des propriétaires d’entreprises et des activistes sociaux qui se connectent et s’engagent dans les économies émergentes d’Afrique et d’ailleurs » selon Akon.


Mais pourquoi donc créer une monnaie propre à la ville ? Selon les données avancées par le chanteur, 60% des habitants africains ont moins de 25 ans. Parmi eux, une écrasante majorité ne possède aucun système bancaire, ils sont simplement reliés et dépendants de leur smartphone. En 2034, si les calculs sont exacts, l’Afrique sera donc le continent qui dénombrera 1,1 milliard de personnes en âge de travailler, soit la population la plus nombreuse du monde. L’Akoin pourrait donc dépasser les frontières du Sénégal pour devenir la monnaie de l’Afrique entière. Une théorie sur papier qui reste à vérifier ces prochaines années.

Des critiques montantes contre l’Akon City

Comme toujours dans ce genre de projet, il y a les pour et il y a les contre. Les critiques et arguments à l’encontre de l’Akon City sont évidemment nombreux même si les intentions semblent a priori louables.


Parmi les principaux, on note la sur-urbanisation que peut entraîner ce genre d’édification massive. Quels seront ses effets sur le territoire ? Nous n’avons pour l’heure pas de réponse argumentée à apporter, mais il sera nécessaire d’analyser les constructions pour en tirer les nécessaires conclusions.


Mais la critique la plus vive et récurrente reste certainement la crainte d’un important déséquilibre socio-culturel. L’Akon City sera-t-elle une ville réservée aux riches et aux touristes curieux ? Les populations locales vont-elles vraiment en profiter ? Alors que la région est régulièrement inondée, que les maisons sont souvent en mauvais état, que les infrastructures locales ont besoin d’une évidente réfection, l’argent de l’Akon City est-il vraiment bien investi ? De multiples questions qui trouveront réponses ces prochaines années, en espérant que les dérives pointées du doigt ne soient pas vérifiables et vérifiées…


Mégalomanie du chanteur ou véritable projet porteur pour l’avenir des populations locales ? On aimerait votre avis ! :-)


Source image : afrik21.africa/senegal-akon-city-le-projet-de-ville-verte-est-lance-pour-un-cout-de-6-md/

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers