Macron président, 80% des Français exonérés de taxe d’habitation

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Alors que l’on reprochait à Emmanuel Macron le manque de mesures concrètes dans son programme, le candidat à la présidentiel a fait ces derniers jours des annonces fortes, dont certaines concernent l’immobilier directement. Il affirme en effet vouloir exonérer 80% des Français de la taxe d’habitation, après avoir annoncé la possible reconversion de l’ISF en « rente immobilière ».

La taxe d’habitation, un impôt « injuste »


La taxe d’habitation est un impôt annuel dont doivent s’acquitter la quasi-totalité des Français. Alors quand Emmanuel Macron évoque sa possible suppression, tous les regards se tournent vers le candidat à la présidentiel. Il a récemment affirmé vouloir affranchir 80% des Français de cet impôt « injuste » sur les antennes de BFM TV et de RMC Info. L’ex-ministre de l’Économie et candidat d’En Marche, explique même que « l’impôt qui est le plus injuste, ce n’est pas l’impôt sur le revenu ».


Cette suppression prend racine dans « une politique d’exonération sur les impôts locaux » scandée par Emmanuelle Macron. Elle concernerait 80% des « ménages modestes et de classe moyenne » pour un coût estimé de 10 milliards d’euros en cinq ans, à la charge de l’État seulement. Les collectivités locales ne seraient donc pas impactées.

Comment Macron veut financer la suppression de la taxe d’habitation ?


Mais où Emmanuel Macron veut-il trouver les milliards d’euros qui serviront à financer les nombreuses mesures de son programme présidentiel ? Le candidat affirme pouvoir générer 60 milliards d’euros d’économies sur le quinquennat (sphère sociale : 25 milliards, assurance-maladie : 15 milliards, assurance chômage : 10 milliards).


Le candidat explique que l’exonération de la taxe d’habitation n’interviendra pas avant 2018 pour ne pas creuser encore davantage le déficit public.

Quelques informations chiffrées sur la taxe d’habitation


L’année dernière, en 2016, la taxe d’habitation a augmenté de 1% en moyenne dans les grandes villes de France (plus de 100 000 habitants)*. Pour l’année 2015, 30 millions de foyers se sont acquittés de la taxe d’habitation contre 29,1 millions en 2014 selon les données de la Direction générale des finances publiques. Les collectivités territoriales ont ainsi pu récolter 22 milliards d’euros en 2015 grâce à cet impôt local.


Lorsqu’Emmanuel Macron fait référence au côté « injuste » de l’impôt, il faut comprendre que la taxe d’habitation peut tripler en fonction des villes où elle est appliquée. On paye par exemple 631 euros à Villeurbanne contre 1 382 euros à Nîmes pour la même superficie.

* Données de l’Observatoire annuel du Forum pour la gestion des villes

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers