François Fillon président, ce qui changerait pour le logement !

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Plus que jamais, François Fillon fait mentir les sondages en s’imposant comme le leader de la droite. Il est donc en droit de rêver au siège de l’Elysée après sa victoire de dimanche contre Alain Juppé. Nous l’avions déjà évoqué, mais voyons aujourd’hui plus en détails ce que nous réserve le programme immobilier du candidat de la droite.

Oui au PTZ, mais sous conditions


Selon François Fillon, le PTZ dans sa version donnée au 1er janvier 2016, devrait être appliqué uniquement lors de l’achat d’un bien neuf, excepté en zone rurale. Acquisition toujours, les aides au logement seraient intégrées dans une prestation unique qui regrouperait l’APL, l’ALS et l’ALF.

La fin de l’encadrement des loyers


Ce n’est pas une surprise, François Fillon est contre l’encadrement des loyers appliqué à Paris depuis août 2015. Il souhaite le remplacer par un bail homologué qui donnerait aux propriétaires bailleurs des avantages fiscaux supplémentaires lorsqu’ils appliquent un loyer plus faible. Les propriétaires qui louent un logement avec un loyer social pourraient même être exonérés de taxe foncière pendant 15 ans.

François Fillon veut réveiller la fiscalité


C’est une bonne nouvelle pour les propriétaires. François Fillon est en faveur de l’exonération de la taxe sur les plus-values immobilières des biens cédés après 15 ans de détention. Cette durée est aujourd’hui de 22 ans.


Il faut tout de même rappeler que sous le gouvernement Sarkozy-Fillon, cette durée avait été portée à 30 ans. Une décision que le candidat à la présentielle semble regretter aujourd’hui.
Mais comment François Fillon compte-t-il s’y prendre pour encourager les propriétaires à vendre et donc, à libérer du foncier ? Il veut tout simplement augmenter la fiscalité de la taxe foncière sur les propriétés non bâties et constructibles en zones tendues.


Côté fiscalité, il promet également que la TVA à taux réduit sera appliquée pour toute acquisition d’une résidence principale, mais aussi pour un investissement locatif long si l’acquisition se déroule non loin d’un grand projet d’aménagement.


Enfin, les droits de mutation seraient supprimés progressivement.

Les logements sociaux pour ceux qui en ont vraiment besoin


François Fillon souhaite abaisser le plafond de ressources d’éligibilité au logement social pour que seuls les ménages qui ont vraiment besoin de ce type de bien puissent l’obtenir. Avec les plafonds actuels, 70% des Français sont éligibles au logement social, soit un pourcentage bien au-dessus des normes européennes.


Il souhaite également encourager les communes à rester en dessous de 40% de logements sociaux sur leur territoire pour éviter les « ghettos urbains sans mixité sociale ».

Simplifier les normes de construction


En matière de construction et d’immobilier neuf, François Fillon est pour la simplification des normes. Il estime enfin que l’objectif des 500 000 logements est tout simplement irréaliste et impossible à atteindre. Il ne reconduira ainsi pas cette promesse.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers